Les coups de cœur #474 : Chloé Kerleroux et Guillaume Masselin

01 janvier 2024   •  
Les coups de cœur #474 : Chloé Kerleroux et Guillaume Masselin
© Guillaume Masselin
© Chloé Kerleroux

Chloé Kerleroux et Guillaume Masselin, nos coups de cœur #474, explorent une vie faite de disparitions et d’apparitions et donnent à voir l’étrangeté de la métamorphose avec délicatesse et sensibilité.

Chloé Kerleroux

« De Tepito à Mexico, en passant par les villages gitans de Perouchtitsa en Bulgarie, la foire aux chevaux gipsies d’Appleby et les cowboys créoles de Louisiane, je m’intéresse aux cultures peu représentées et à leurs spécificités à la fois ethniques, religieuses, linguistiques, territoriales et tribales. Par le biais de mes images, je m’emploie à rendre compte des mémoires collectives et de cultures fortes », explique Chloé Kerleroux. Cette photographe bretonne installée à Paris, entièrement autodidacte, découvre le médium dans un cadre privilégié : celui d’un refuge birman. Là-bas, isolée au milieu des montagnes, un tournant s’opère dans sa vie. « Un nouveau monde s’est ouvert à moi, loin de ma zone de confort, élargissant mon champ d’action », se souvient-elle. Depuis, Chloé Kerleroux ne se sépare plus de son objectif. Un outil dont elle se sert pour s’ouvrir au monde, et élargir sa liberté. Cela ne l’empêche pas de qualifier sa pratique d’« obsessionnelle », puisque l’image est pour elle d’abord affaire de constantes, en particulier pour comprendre « comment certaines cultures ancestrales parviennent à survivre aux pressions du monde moderne, qu’elles soient sociales, environnementales, technologiques ou politiques », précise-t-elle. Ses images consistent ainsi en une exploration sans cesse renouvelée des notions de mondes anciens et nouveaux, de métissage, de communautés, ou encore d’authenticité.

© Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux

© Chloé Kerleroux

© Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux
© Guillaume Masselin

Guillaume Masselin

« J’ai commencé à utiliser le médium en 2021, un peu par hasard. Il se trouve que j’avais offert un boîtier à une amie pour son anniversaire et qu’en même temps, je m’en suis acheté un. Prendre des photos a été comme un prétexte pour découvrir le monde », explique Guillaume Masselin. Originaire de Saint-Étienne et désormais installé en région parisienne, le photographe a imaginé Dialogues intérieurs. Comme l’indique son nom, la série fait écho à des interrogations personnelles qui accompagnent sa pratique.  « À force de manier, de rassembler mes photos, des thèmes récurrents me sont parvenus progressivement, précise-t-il. Ces images me renvoient à des associations particulières. Dans presque chacune d’entre elles, j’y vois une partie de moi-même ou de mon passé, représentée par notions. » Parmi elles se trouvent l’opposition entre l’intérieur et l’extérieur, qu’il perçoit « comme une exploration », la perte de repères et l’absence.  « Je suis fasciné par la délicatesse qui se retrouve dans la douceur, la retenue, le doute, le trouble, le mystère, le mystique, le vide. Ce sont des beautés étranges, des synthèses intenses. Quand je regarde une œuvre, j’aime la sensation qu’elle me fasse sortir de moi, sans en connaître exactement les raisons », conclut-il.

© Guillaume Masselin
© Guillaume Masselin
© Guillaume Masselin
© Guillaume Masselin
À lire aussi
Les coups de cœur #472 : Émilie Möri et Clara Baudry
© Clara Baudry
Les coups de cœur #472 : Émilie Möri et Clara Baudry
Émilie Möri et Clara Baudry, nos coups de cœur #472, utilisent le médium photographique pour étudier des problématiques sociales….
18 décembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #471 : Fisher Sun et Verena Gotthardt
© Fisher Sun
Les coups de cœur #471 : Fisher Sun et Verena Gotthardt
Si Fisher Sun et Verena Gotthardt, nos coups de cœur #471, s’inspirent toutes deux des scènes du quotidien, elles se distinguent…
11 décembre 2023   •  
Explorez
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Minuit brûle : Cendre, de lune et de sang
© Cendre
Minuit brûle : Cendre, de lune et de sang
Les cycles d’une lune rousse couronnant un paysage apocalyptique, un loup à l’allure surnaturelle, des brebis à la merci d’une meute…...
16 mai 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
La poitrine creuse : Quentin Yvelin et le souffle (qui) court
© Quentin Yvelin
La poitrine creuse : Quentin Yvelin et le souffle (qui) court
Des corps, qui respirent et expirent, la cage nouée, les membres dénudés. Autour d’eux, des roches, des végétaux, des ombres que les...
15 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 06.05.24 au 12.05.24 : danser loin des sentiers tracés
© Ame Blary
Les images de la semaine du 06.05.24 au 12.05.24 : danser loin des sentiers tracés
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine nous invitent à nous évader des conventions sociales et de la pensée dominante....
12 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas