Lumière sur les finalistes du Prix Fisheye de la création visuelle : Florent Tanet, Gabriele Cecconi et Étienne Francey

28 juillet 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Lumière sur les finalistes du Prix Fisheye de la création visuelle : Florent Tanet, Gabriele Cecconi et Étienne Francey
© Étienne Francey
© Florent Tanet

Raconter, inspirer, révéler… La trilogie qui nous sert de boussole pour composer chaque numéro de Fisheye a été précieuse pour départager les quelque 1 300 dossiers reçus pour la première édition du Prix Fisheye de la création visuelle. Lumière aujourd’hui sur Florent Tanet, Gabriele Cecconi et Étienne Francey, trois finalistes.

Florent Tanet

Florent Tanet, 36 ans, est connu pour son travail sur les natures mortes au graphisme rigoureux et sensuel qu’il compose pour de grandes marques (Bulgari, Boucheron, Chanel, Hermès, L’Oréal, LVMH…) comme pour lui-même. Dans cette nouvelle série sobrement intitulée Francis, il s’attache au travail d’un de ses voisins, ancien hippie devenu charpentier. « Depuis 2015, je photographie les objets, les marques, les restes et les chutes de bois qui se trouvent autour de son travail. Les microsculptures créées par accident, les objets qui s’assemblent malgré lui, les chutes qu’il entasse méticuleusement dans son atelier. À travers cette série, je documente une création en mouvement et montre un monde autour de son travail où l’accident est le début de la création. Cette série interroge la ligne fragile et invisible entre le travail de l’artiste ou de l’artisan, et celui qui le montre. »

© Florent Tanet
© Florent Tanet
© Gabriele Cecconi

Gabriele Cecconi

Bienvenue à Tiàwùk, une nouvelle planète située dans une galaxie non loin de la Terre. L’Italien Gabriele Cecconi est l’un des premiers chanceux à s’être rendu sur place afin de documenter cette découverte. « Les conditions environnementales sont extrêmes, mais suffisamment adaptées à la croissance et à l’acclimatation de la vie humaine », explique le photographe. Habitée par quatre millions de personnes, seuls 2 % de la surface de cette planète sont cultivables. La population souffre d’un trouble psychologique dont les symptômes se manifestent par une terrible vision matérialiste de leur monde. Leurs us et coutumes semblent provenir d’un scénario de film dystopique. Et pourtant, Tiàwùk n’est autre que Kuwait à l’envers, un pays en proie à un extrême capitalisme.

© Gabriele Cecconi
© Gabriele Cecconi
© Étienne Francey

Étienne Francey

« Chaque immersion dans la nature est une découverte et un émerveillement. Je m’éloigne de plus en plus du concret pour me rapprocher de l’imaginaire. J’ai en tête un “monde à moi”, que j’essaie de retranscrire en images. » Né en 1997 à Fribourg, en Suisse, Étienne Francey, diplômé de l’École de photographie de Vevey, déploie dans sa nouvelle série, Seconde nature, divers artifices pour « déformer, colorer, éclairer, réfracter… Mon regard se focalise sur les formes, les taches, les couleurs… Les déformations créent un rendu surréaliste et pictural, tandis que l’utilisation du flash apporte une atmosphère menaçante. Parfois, des couleurs vives interpellent, attirent ou repoussent. Elles sont saturées, presque “trop belles” pour être vraies. Comme une dissonance qui cacherait le chimique de cette nature contemporaine. »

© Étienne Francey
À retrouver dans :
Fisheye Magazine #60 10 ans
Fisheye Magazine #60 10 ans
« Nous y voilà. 10 ans. 60 numéros. 9 000 pages – sans compter les hors-séries et les livres. Plus…
Juillet 2023
© Étienne Francey
À lire aussi
Lumière sur les finalistes du Prix Fisheye de la création visuelle : Juliette Alhmah
© Juliette Alhmah
Lumière sur les finalistes du Prix Fisheye de la création visuelle : Juliette Alhmah
Raconter, inspirer, révéler… La trilogie qui nous sert de boussole pour composer chaque numéro de Fisheye a été précieuse pour…
21 juillet 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #51 : Juliette Alhmah et l’épuisement d’un soleil éternel
06:41
Focus #51 : Juliette Alhmah et l’épuisement d’un soleil éternel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Cette semaine, à travers Toujours Diane, la lauréate du Prix Fisheye de la création visuelle…
07 juillet 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
© Glauco Canalis
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
Photographe italien résidant à Londres, Glauco Canalis présente The Darker the Night, the Brighter the Stars [Plus la nuit est sombre...
10 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill