Martin Becka, l’interview anachronique

05 août 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Martin Becka, l'interview anachronique

© Martin Becka, Dubai transmutations 2008 , négatif papier ciré (procédé Le Gray)

 

 

Martin Becka est un photographe pas comme les autres.  A l’heure du tout numérique, il photographie avec un procédé pré-industriel, qui lui donne des négatifs sur papier. Un vrai travail artisanal.

 

© Martin Becka, No man's I... 1997
© Martin Becka, No man’s I… 1997

 

Photographe de presse pendant 20 ans, il a utilisé l’argentique de nombreuses années. Il redécouvre les techniques pré-industrielles plus tard et photographie aujourd’hui des villes ultra-modernes pour un effet un peu anachronique des clichés.

 

martin becka2

 

Le site Lesphotographes.com l’a rencontré pour une interview à lire en intégralité ici.

“Cela m’intéresse car je pense que c’est l’une des rares possibilités de parler du présent dans cette rapidité dans laquelle nous fonctionnons et par rapport à cette avalanche monstrueuse d’images face à laquelle nous sommes aujourd’hui confrontés. L’image est désormais partout : à la télévision, dans les journaux, sur internet, sur les téléphones portables. Le nombre de clichés qui sont produits sur la planète en une journée est incroyable. Je suis à contre-pied de cela.”

 

© Martin Becka, Dubai transmutations 2008 tirage contact papier
© Martin Becka, Dubai transmutations 2008 tirage contact papier

 

Une réflexion sur l’image moderne et sur notre monde qui fonctionne toujours plus vite… 

Pour découvrir son histoire, ses réflexions et sa démarche plus en détail, c’est par ici

 

C.L.

Explorez
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
© Glauco Canalis
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
Photographe italien résidant à Londres, Glauco Canalis présente The Darker the Night, the Brighter the Stars [Plus la nuit est sombre...
10 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill