Milton H. Greene, un heureux hasard

24 janvier 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Milton H. Greene, un heureux hasard

Célèbre pour ses portraits de Marilyn Monroe, Milton H. Greene a capturé de nombreuses stars des années 1960. La Galerie de l’Instant accueille la première exposition parisienne consacrée à ce grand photographe.

Milton H. Greene, photographe emblématique des années 1960-1970 a réalisé de nombreux portraits de stars. Décédé en 1985, Milton laisse son œuvre entre les mains de son fils Joshua. C’est ce dernier que Julia Gragnon, directrice de la Galerie de l’Instant, a rencontré durant le Photography Show – un événement annuel organisé par l’AIPAD (l’association internationale des marchands d’art), à New York, en avril 2018. Un heureux hasard qui permet à la galeriste d’organiser la première exposition parisienne dédiée à Milton H. Greene.

Aussitôt lancée, l’exposition est montée rapidement. « Julia a réalisé la sélection à la rentrée, et les œuvres ont été envoyées de New York dans la foulée », précise Flora Gaal, l’assistante de la galerie. Sur les murs de la galerie, Romy Schneider, Audrey Hepburn ou encore Marlene Dietrich se dévoilent. Un catalogue d’icônes féminines remarquables, coups de cœur de Julia Gragnon. À leurs côtés trônent une douzaine d’images de Marilyn Monroe, l’égérie du photographe.

Le rapport humain

« Milton H. Greene et Marilyn se sont connus en 1953, et ont réalisé plus de cinquante séances photo ensemble »,

confie Flora Gaal. Un lien particulier, marqué par une confiance mutuelle. Les années suivant leurs rencontres, le photographe et la star ont même monté une société de production ensemble. « Lorsque Marilyn Monroe était happée par le monde d’Hollywood, elle allait souvent se réfugier chez lui, et sa famille », ajoute la galeriste.

Si de nombreuses personnalités des mondes de la photo et du cinéma ne retiennent que la plastique de Marilyn Monroe, Milton H. Greene, lui, sensible au rapport humain, la représente comme une femme, tout en émotion et contraste. Qu’il capture l’actrice ou d’autres stars, le photographe, bienveillant envers ses modèles, « les accompagne dans leur rapport à leur propre image », précise Flora Gaal. Avec adresse, en couleur comme en noir et blanc, il sublime ces femmes, souvent sexualisées à outrance. Son travail sur les nuances apporte une profondeur particulière aux clichés. Un portrait enjoué et pétillant d’Audrey Hepburn aux tons orangés, les jambes d’une Marlene Dietrich au visage caché derrière un rideau de cheveux blonds, ou encore des lèvres rouges, contrastant dans un décor froid… Chaque image raconte une histoire particulière.

 

Milton H. Greene

Jusqu’au 27 février 2019

Galerie de l’Instant, 46 rue de Poitou, Paris 3

© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l'Instant, Paris© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l'Instant, Paris
© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l'Instant, Paris© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l'Instant, Paris
© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l'Instant, Paris

© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l'Instant, Paris

© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l'Instant, Paris© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l'Instant, Paris

© Milton H. Greene, courtesy Galerie de l’Instant, Paris

Explorez
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
© Zachary James / Instagram
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
Laissez-vous mettre à terre par notre sélection Instagram #458 ! Cette semaine, nous mettons à l'honneur les sols, terrestres ou...
11 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger et Milena Ill
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
© Wayan Barre
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
Cette semaine, plongée dans l’œil de Wayan Barre. Installé depuis plusieurs années en Louisiane, le photographe français s’est intéressé...
03 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
21 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin