Neil Kryszak : quand la photographie part en délire psychique

12 janvier 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Neil Kryszak : quand la photographie part en délire psychique
© Neil Kryszak
© Neil Kryszak

À la lumière des néons, le soir, des flaques d’eau reluisent dans une rue déserte, une voiture est entièrement redessinée par les reflets d’un casino ou d’une enseigne de motel, ambiance américaine. Originaire de New York, résidant à Los Angeles, Neil Kryszak puise en partie dans l’inépuisable esthétique rétro synthwave des années 1980. L’artiste a été formé à la musique et au cinéma, et cela se ressent beaucoup dans son travail photographique, qui vient d’un désir de créer des paysages de rêve hypnagogique – un état de semi-conscience – , tant pour lui-même que pour ses spectateurices. Le réel ne l’intéresse guère, pas plus que l’imagination pure. Seul le brouillage des frontières de la réalité le motive. « Mon approche découle de mes aventures méditatives et exploratoires, révèle-t-il. Je cherche à créer des images qui traduisent un domaine situé quelque part entre les dimensions physiques et psychologiques. » Grand illusionniste, Neil Kryszak parvient à surmonter sa propre angoisse de la banalité, son sentiment du glauque ou du maussade à coup de surréalisme et d’onirisme. Son œuvre, qu’elle soit musicale ou visuelle, est une autoréflexion constante, et constitue un voyage palpitant dans les tréfonds de la condition humaine et de sa complexité. « Je suis particulièrement inspirée par le son et la fréquence, la lumière et le travail de l’ombre, la guérison, la transformation et les paysages illimités de notre imagination. Mon inspiration provient principalement de mon désir d’évoquer des émotions, d’éveiller la curiosité et de créer des liens par le biais de récits visuels, ainsi que de traduire des idées musicales en formes visuelles », confie-t-il. Largement inspiré par la transformation et la navigation à partir d’expériences négatives, les atmosphères capturées par Neil Kryszak sont brumeuses, étranges, prennent souvent place dans des lieux délaissés. Neil Kryszak donne ce pouvoir au 8e art de dépasser la stricte réalité pour l’emmener au cœur du fantasme, du rêve et de la beauté. « Je cherche à créer des miroirs à travers mes photographies, encourageant les spectateurices à se connecter à leurs expériences, à s’engager dans des couches plus profondes de la conscience, et à simplement se connecter avec les autres dans un royaume de langage au-delà des mots », conclut-il. On pourra se laisser porter, à volonté, par les amples synthétiseurs, les sons psychédéliques et l’ambiance hallucinée d’un morceau que l’on imagine déjà porter vers l’infini. 

© Neil Kryszak

© Neil Kryszak
© Neil Kryszak
© Neil Kryszak
© Neil Kryszak
© Neil Kryszak
© Neil Kryszak
© Neil Kryszak
© Neil Kryszak

© Neil Kryszak
© Neil Kryszak

© Neil Kryszak
© Neil Kryszak

À lire aussi
Pascal Greco fait perdurer la flamme des néons hongkongais
Pascal Greco fait perdurer la flamme des néons hongkongais
Dans Hong Kong Neon, le photographe suisse-italien Pascal Greco a capturé, au polaroid et pendant huit ans, une lumière emblématique de…
08 avril 2021   •  
Écrit par Finley Cutts
Une Chine postapocalyptique
Une Chine postapocalyptique
La photographe française Marilyn Mugot a voyagé en Chine de 2016 à 2018. Là-bas, elle a réalisé Night Project, une errance dans les…
14 mars 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine