Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après

06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
© Alice Pallot
© Alisa Martynova
© Catherine Chatzidimitriou

Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde d’après. Huit jeunes photographes s’emparent du sujet pour nous transporter dans des imaginaires tiraillés entre l’utopie et la dystopie.

Depuis 30 ans, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort dénichent des talents photographiques émergents. Du 5 avril au 25 mai, les Rencontres fêteront leurs trente ans et, loin de tomber dans le passéisme, elles regardent vers l’avenir. La thématique de l’appel à candidatures 2023 ? 30 ans après ? Une question qui n’a rien de simple, car elle défie notre perception du monde en profondeur. « Qu’en sera-t-il de l’image photographique, quel est son devenir ? Quels changements de paradigmes s’opéreront ? Qu’en sera-t-il de la dualité entre la virtualité et la réalité ? Quelles questions l’écologie photographique posent-elles ? », Patrick Delat, directeur artistique, invite huit jeunes photographes à répondre à ces interrogations à travers des écritures multiples. Alisa Martynova (artiste russe installée en Italie), Sumi Anjuman (Bangladeshi vivant à La Haye) Cristóbal Ascencio (d’origine mexicaine et établi à Madrid), Marine Combes, Violaine Carrère, Alice Pallot, Thomas Pendeliau et le duo Adrien Pontet et Tao Douay – toustes demeurant en France – se sont emparé·es du sujet. L’enjeu les plus urgent, fil rouge récurrent entre toutes ces propositions, est le rapport des humain·es à l’environnement et l’urgence de s’organiser face à l’écocide.

Proposer des mondes nouveaux

C’est donc avec audace, et en fuyant les tentations dystopiques, que ces photographes se sont saisi·es du sujet. Leur ambition ? Proposer des mondes nouveaux et trouver, par l’image, la force de continuer à lutter. Alice Pallot présente la deuxième partie de son projet Algues maudites, a sea of tears, réalisé pendant la Résidence 1+2 en juin 2022, traitant de la toxicité des algues en Bretagne nord et de leurs impacts sur la biodiversité. « En juin 2022, au CNRS Occitanie Ouest, avec la scientifique Joséphine Leflaive, nous avons fait pousser en culture des microalgues cyanobactéries sur des tirages photographiques dans des boites de Pétri, raconte Alice. C’est par accident qu’au bout de trois semaines de pousse des algues sur le tirage, je découvrais que celui-ci avait été entamé par la toxicité des algues et par le manque d’oxygène, dès lors invisible. En partant de cet accident, je réaliserai à la Villa Perochon, avec une nouvelle série d’images, une installation vivante et expérimentale d’images évolutives qui imprimeront la toxicité invisible des algues sur le tirage photographique. »

Marine Combes, quant à elle, imagine la Belgique de 2053, en pleine crise de pollution lumineuse. Désormais, aucune étoile ne brille dans le ciel, qui d’ailleurs a perdu sa couleur noire. La photographe construit alors un monde illuminé au led rouge, dans l’espoir de diminuer rapidement la pollution lumineuse. Dans ce conte d’anticipation, une coalition se crée entre un groupe de scientifiques et un groupe d’artistes, dans la ville de Niort, sous le nom du collectif Herschel (en hommage à l’astronome, pionnier de la photographie, philosophe, physicien et météorologue John Herschel, ndlr). Ensemble, iels vont rédiger le Manifeste rouge, dans lequel iels expriment leur inquiétude « pour l’ordre naturel des choses, continuellement perturbé par les pratiques du monde occidental des vingt dernières décennies. »

© Alisa Martynova
À lire aussi
Focus #57 : Alice Pallot et la prolifération cauchemardesque d’algues toxiques
6:27
© Fisheye Magazine
Focus #57 : Alice Pallot et la prolifération cauchemardesque d’algues toxiques
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Cette semaine, Alice Pallot revient sur Algues Maudites, un projet aux frontières de la science et…
20 septembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les Rencontres de Niort sous le signe de la jeune création
Les Rencontres de Niort sous le signe de la jeune création
Les Rencontres internationales de la photographie de Niort fêtent leur 28e édition ! Pour l’occasion, dix-neuf artistes émergent·es…
12 avril 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Explorez
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d'un marcassin 
© Alice Pallot
Dans l’œil d’Alice Pallot : la métamorphose d’un marcassin 
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Alice Pallot. À la frontière de l’art et de la science, la photographe française s’intéresse...
05 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine