Lumière sur les finalistes du Prix Fisheye de la création visuelle : Matthias Pasquet, Cristobal Ascencio et Elsa Leydier

04 août 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Lumière sur les finalistes du Prix Fisheye de la création visuelle : Matthias Pasquet, Cristobal Ascencio et Elsa Leydier
© Cristobal Ascencio
© Matthias Pasquet

Raconter, inspirer, révéler… La trilogie qui nous sert de boussole pour composer chaque numéro de Fisheye a été précieuse pour départager les quelque 1 300 dossiers reçus pour la première édition du Prix Fisheye de la création visuelle. Lumière aujourd’hui sur Matthias Pasquet, Cristobal Ascencio et Elsa Leydier, trois finalistes.

Matthias Pasquet

C’est à l’issue d’une séance d’hypnose, en 2012, durant laquelle Matthias Pasquet s’est vu emporté sur les rivages de la plage de son enfance Damgan – dans le sud de la Bretagne –, que son projet Dynamique des plages est né. « Ce lieu occupait une place importante dans mes représentations mentales et constituait également un cadre de référence familial en étant le lieu de villégiature privilégié de mes grands-parents. Il s’agit ici d’envisager la déambulation photographique comme un jeu exploratoire d’images mentales, de récits, de réactiver des gestes et des itinéraires déjà empruntés, de questionner la notion d’attachement à un lieu et de tenter de faire émerger des mémoires convoquant plusieurs générations », explique-t-il. À mesure que Matthias Pasquet traverse les écumes du bord de mer en ramassant les coquillages, ou chine dans les tiroirs de sa maison familiale, il construit ce corpus fragmentaire allant de la photographie à l’impression 3D. En résulte un ensemble onirique, où errent des visages et des mirages d’antan.

© Matthias Pasquet
© Matthias Pasquet

© Cristobal Ascencio

Cristobal Ascencio

Cristobal Ascencio avait 15 ans lorsqu’il a perdu son père. Mais ce n’est qu’à 30 ans qu’il apprend que sa mort était en fait un suicide. Bouleversé par la nouvelle, le photographe mexicain se plonge dans les lieux, les instants de bonheur qui balisent son passé et nourrissent notre mémoire. « Je manipule ensuite les données structurelles de ces clichés. Je les déconstruis – ainsi que les récits qui leur sont associés – en utilisant le glitch, l’erreur numérique », explique-t-il. Une transformation qui fait partie intégrante de son processus créatif et lui permet d’interroger le principe même d’une image. Comment conversons-nous avec nos souvenirs ? Peut-on se fier à ces photographies d’un temps révolu ? Ou sont-elles condamnées à se détruire, à se fondre dans les méandres d’un « avant » abstrait, comme les pixels de ses créations ?

© Cristobal Ascencio
© Cristobal Ascencio

© Elsa Leydier

Elsa Leydier

Elsa Leydier se joue de nos idées préconçues en mettant à mal les images dominantes. Une volonté qu’elle conjugue dans son projet symboliquement fort et visuellement impactant, Les Désobéissances, rassemblant plusieurs travaux autour du concept d’écoféminisme (courant des éthiques environnementales qui pose au centre de sa réflexion la question des relations de genre et de domination, ndlr). « Les Désobéissances prend, sur le fond et dans sa forme, l’apparence et le fonctionnement d’une permaculture. Ainsi, les œuvres qui composent l’ensemble ne sont pas organisées en « séries ». L’exposition de l’œuvre s’apparente à un écosystème structuré autour d’installations et de pièces issues de cinq œuvres : Flora Brasiliensis 3.0, Les Marques, Infinita, Toujours la liberté, LUTOA », explique-t-elle. Changer de prisme, filer les métaphores dans les couleurs ou sur les négatifs, déconstruire nos regards pour fabriquer de nouveaux chemins de pensées… Il y a dans l’œuvre d’Elsa Leydier, une propension au changement, une envie furieuse d’enclencher la suite.

© Elsa Leydier
© Elsa Leydier
À lire aussi
Lumière sur les finalistes du Prix Fisheye de la création visuelle : Florent Tanet, Gabriele Cecconi et Étienne Francey
© Étienne Francey
Lumière sur les finalistes du Prix Fisheye de la création visuelle : Florent Tanet, Gabriele Cecconi et Étienne Francey
Raconter, inspirer, révéler… La trilogie qui nous sert de boussole pour composer chaque numéro de Fisheye a été précieuse pour…
28 juillet 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #54 : Elsa Leydier et les dissonances de l'Amérique latine
06:37
Focus #54 : Elsa Leydier et les dissonances de l’Amérique latine
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Cette semaine, avec Transatlántica, un corpus photographique de trois séries, Elsa Leydier dévoile…
26 juillet 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Explorez
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
© Katalin Száraz
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
Katalin Száraz compose, avec La fille du marin, un hommage visuel à la profession de son père. Une série oscillant entre les fantasmes de...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
L’éternel été de Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone
L’éternel été de Beatrice Salomone
À l’argentique, Beatrice Salomone capture une saison estivale infinie, dont la chaleur pousse les corps à se détendre et les...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
© Eudora Welty
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
Du 26 juin au 29 septembre le Pavillon Populaire de Montpellier exposera Eudora Welty et Gabriele Münter, deux femmes artistes majeures...
13 juin 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Portrait(s) : une errance photographique au cœur de Vichy
Arielle Bobb-Willis - Production en résidence dans le cadre des Jeux Olympiques Paris 2024 - Corps à corps > Louis Prades, Académie de natation Philippe Croizon de Vichy © Arielle Bobb-Willis. Courtesy Galerie Les filles du calvaire, Paris
Portrait(s) : une errance photographique au cœur de Vichy
Vichy se transforme en une galerie d'art à ciel ouvert pour la 12ᵉ édition du festival Portrait(s), du 7 juin au 29 septembre. Cette...
12 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil de Laura Lafon Cadilhac : queerness, oracle et véganisme
© Laura Lafon Cadilhac
Dans l’œil de Laura Lafon Cadilhac : queerness, oracle et véganisme
Cette semaine, plongée dans l'œil de Laura Lafon Cadilhac. La cofondatrice du collectif Lusted Men nous parle d’une orgie végane et de sa...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
De la série Illustrated People, 2013 © Thomas Mailaender
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
Jusqu’au 29 septembre, la Maison européenne de la Photographie laisse carte blanche à Thomas Mailaender. Un pari réussi pour l’artiste...
17 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
© Leila Calvaruso
Les coups de cœur #497 : Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi
Leila Calvaruso et Danae Panagiotidi, nos coups de cœur de la semaine, documentent la vie quotidienne à l’aide de leur boîtier. La...
17 juin 2024   •  
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l'oppression
© Campbell Addy
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l’oppression
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine tentent de faire entendre les voix des marges et des personnes opprimé·es de la...
16 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill