Panorama 25 : les artistes du Fresnoy réinventent l’espace muséal

26 juillet 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Panorama 25 : les artistes du Fresnoy réinventent l’espace muséal
© Léa Collet
© Hugo Petigny
© Antoine Mayet

Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains présente, du 22 septembre au 31 décembre 2023, Panorama 25. Grand rendez-vous annuel de l’institution, l’exposition permet de découvrir plus de 50 œuvres inédites, dans les domaines de l’image, du son et de la création numérique, réalisées par les artistes du Fresnoy.

Panorama 25 défie les règles établies de ce qu’un musée est censé incarner. Cette exposition annuelle dévoile les productions des artistes du Fresnoy et célèbre toutes les formes de création d’image. Ainsi, des équipements et scénographies inédits se mettent en place dans l’espace muséal. Désormais, de nouveaux matériaux s’invitent au musée, le transformant en un lieu dynamique et changeant. On y retrouve de grandes boîtes de lumière, des projecteurs de diapositives qui s’allument et s’éteignent en fondu, des projections de films joués en boucle, des appareils vidéo de haute technologie, des ordinateurs et des appareils mobiles connectés à Internet, qui apparentent ces présentations à des jeux vidéo. Plus que jamais, les mots prononcés par le cinéaste et philosophe du cinéma Alain Fleischer, lors du premier Panorama, sont d’actualité : « Des œuvres émancipées des classifications traditionnelles interrogent le sort de ces images voyageuses, fugitives, évanescentes, immatérielles que sont les projections cinématographiques, photographiques et vidéographiques, circulant non seulement dans des espaces et vers des surfaces pervertis, mais d’un langage à un autre. »

Panorama 25 : quand la vidéo transforme le musée

A-t-on récemment visité un musée, une galerie ou une exposition d’art contemporain dans lesquels il n’y avait pas au moins une salle obscure ? Panorama 25 ne déroge pas à cette pratique, en transformant l’espace muséal en un lieu d’art contemporain, mais aussi de cinéma. La vidéo y occupe une place prépondérante. Le musée est libéré des normes statiques, à l’image de ce que préconisait le critique André Bazin, lorsqu’il disait que la question « Qu’est-ce que le cinéma ? » est moins pertinente que : « Où est le cinéma ? ». Pour Chris Dercon, historien et critique d’art, nous assistons ici à la création du cinéma du futur. Un cinéma qui dépasse la dichotomie entre nature et culture, entre réalité et fiction, en nous confrontant aux questions cruciales des démocraties à venir : l’écologie, la décolonisation, les utopies queers et les nouvelles perspectives du numérique. 

© Léa Collet
© Hugo Petigny
© Ange Lempaszak
À lire aussi
Arles 2023 fait son cinéma
© Pierre Zucca. Les deux orphelines de Riccardo Freda, 1964, tirage de presse. Avec l’aimable autorisation de la Succession Pierre Zucca.
Arles 2023 fait son cinéma
La 54e édition du festival des Rencontres d’Arles a été lancée. Cette année, nombre de thématiques sont au rendez-vous, mais un fil…
06 juillet 2023   •  
Écrit par Milena Ill et Ana Corderot
Dossier Fisheye #47: « Le Fresnoy n’est pas une école de cinéma ni une école de photographie, mais un endroit où ce médium est exploré et encouragé. »
Dossier Fisheye #47: « Le Fresnoy n’est pas une école de cinéma ni une école de photographie, mais un endroit où ce médium est exploré et encouragé. »
Dans le Fisheye n°47, nous sommes allés à la rencontre de plus d’une vingtaine d’acteurs du monde de la photo, pour enquêter sur…
25 juin 2021   •  
Écrit par Eric Karsenty
Explorez
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas