Que se passe-t-il à 20h15 en 2015 ?

16 mars 2015   •  
Écrit par Marie Moglia
Que se passe-t-il à 20h15 en 2015 ?

S’emparer de ce qui les entoure, garder une trace de ce que sera 2015: c’est le projet de Guillaume Blot et Vassili Feodoroff qui, le 1er janvier dernier, ont lancé un Tumblr intitulé Projet 20h15. Le principe ? Publier chaque jour une photo prise à la même heure, 20h15. Ils se relaient l’objectif une semaine sur deux. Mais 20h15 c’est aussi un projet collectif ouvert à tous. Quelques collaborations ont déjà été publiées sur leur Tumblr. Et pour faire la promotion du projet et attirer les participants, les deux garçons ont créé une page Facebook dédiée.

Guillaume et Vassili se sont rencontrés pour la première fois en 2013, sur les bancs du Celsa. Tous les deux ont la même affinité pour la photographie. Ce qui a motivé leur initiative, c’est l’idée d’explorer, d’observer l’évolution des gens et des lieux qu’ils habitent ou qu’ils découvrent, sur une longue durée. Et ce à travers des images instantanées, prises sur le vif, de scènes ou de détails qui accrochent leur regard. Vassili explique:

“Nous voulons voir l’évolution des gens dans leur environnement. Aussi j’ai hâte que l’été arrive pour voir comment ils changent et s’adaptent à ce changement.”

Observer

Si le choix de l’horaire est facilité par le cadre temporel (52 semaines) qu’ils se sont imposés, Guillaume et Vassili estiment aussi que 20h15 est un instant charnière de la journée:

“20h15, c’est un moment qui marque une rupture, une transition entre le boulot et la vie personnelle.”

À 20h15, certains sont encore dans les transports, d’autres entament un verre de vin… La routine prend un autre rythme. C’est ce train-train quotidien qu’ont voulu saisir Guillaume et Vassili, sans hésiter à exposer le leur. Une sorte de voyeurisme pudique, comme le souligne Guillaume:

“On est, en quelque sorte, des voyeurs. On regarde beaucoup les gens, en même temps que nous sommes très attachés aux détails. Grâce à la photo, on devient des observateurs.”

Et après le 31 décembre 2015 ?

Leur ambition c’est de dépasser le cadre digital. À l’issue de ce projet, Guillaume et Vassili espèrent publier un livre qui rassemble chacune des 365 images collectées sur l’année. Les deux comparses projettent aussi de monter une exposition. D’ici là, il y a encore beaucoup de choses à vivre, de gens à rencontrer et de photos à prendre.

 

Explorez
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
© Karolina Wojtas
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
Paysages japonais, matchs de catch mexicains, guerre centenaire, religions futuristes, soirées érotiques, amitiés artificielles… Comme...
07 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Dans Élan, Nico Therin ancre les « moments d’apesanteur »
© Nico Therin
Dans Élan, Nico Therin ancre les « moments d’apesanteur »
Influencé par l’écriture documentaire, Nico Therin trouve l’inspiration dans la narration des moments ordinaires, ceux qui charment par...
02 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina