The Swap : portraits de photographes

07 mai 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
The Swap : portraits de photographes
Un photographe britannique demande à des duos de photographes de se prendre en photo l’un l’autre. Son projet avoisine aujourd’hui les 400 participants et s’achève le 31 mai prochain.

Pour son projet The Swap (en français, “l’échange”), le photographe Stuart Pilkington a demandé à des photographes de passer devant l’objectif. L’idée est simple: un photographe fait le portrait d’un autre photographe, qui le prend en photo en retour.

Depuis deux ans, l’artiste britannique poste ces portraits sur son site internet, qui en compte 400 à ce jour, rangés soit par paire soit par auteur. Le projet est devenu si populaire que les propositions de participation affluent du monde entier, à la grande surprise de son créateur.

Alex Thebez-fishelemagAspen Mays 1-fishelemagChris Scarborough 1-fishelemagColin Pantall 1-fishelemagEileen Mueller 1-fishelemagElin OHara Slavick 1-fishelemagFrank Hamrick 1-fishelemagFreyaWilliams-fishelemagGrant Yarolin 1-fishelemagJack Davison--fishelemagJesse Alexander 1-fishelemagMaggie Carson Romano 1-fishelemagMarisa Gertz 1-fishelemagMegumi Shauna Arai 1-fishelemagSerrah Russell 1-fishelemagSerrah Russell 2-fishelemagSylwia Kowalczyk 1-fishelemagTammy Mercure 1-fishelemagThomas Allen 1-fishelemagPortrait of Sylwia Kowalczyk for The Swap Project-fishelemag

Portraits en gros plan ou en pleine nature, photomontages ou noir et blanc, les portraits offrent une palette d’univers très éclectiques. The Swap vise à connecter entre eux des photographes qui ne se connaissent pas forcément et viennent d’horizons différents. A chaque image est associée une anecdote.

Stuart Pilkington a annoncé que le projet s’arrêterait le 31 mai 2015 et il espère, ensuite, publier un livre rassemblant les plus beaux clichés. Si vous êtes photographe, il ne reste que quelques jours pour participer !

En (sa)voir plus

L’intégralité de la sérieSon compte Twitter

(via Featureshoot)

Explorez
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
© Abhishek Khedekar 2023 courtesy Loose Joints
Tamasha : le spectacle d’images d’Abhishek Khedekar 
Pendant plusieurs années, Abhishek Khedekar s’est immiscé dans le quotidien d’une communauté nomade indienne composée d’une centaine de...
28 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •