« The Workers », une fenêtre sur le monde ouvrier

26 octobre 2017   •  
Écrit par Molly Sisson
« The Workers », une fenêtre sur le monde ouvrier

Arne Svenson, 65 ans, est un photographe américain qui s’intéresse aux professions trop souvent méprisées par la société. Il explore avec The Workers − une collection de portraits ovales − le monde du travail manuel. Cette série présente des images raffinées et délicates. 

Les images de Svenson relèvent presque du voyeurisme. Car le photographe a choisi de se focaliser sur des détails précis: un cou, une main ou encore un visage masqué. The Workers (ndlr, « ouvriers », en français) donne à voir des employés anonymes dans leur environnement de travail. Svenson parvient à montrer des détails bruts de façon harmonieuse si bien que ses portraits deviennent uniques et raffinés. Il réalise The Workers à la suite de sa série intitulée The Neighbors. Un travail dans lequel on retrouve des procédés similaires : les prises de vue sont effectuées derrière une fenêtre et sans artifice. « Je n’aurai jamais pu mettre en scène ces photos, j’aurai seulement pu attendre que l’occasion se présente » confie-t-il à ce sujet.

Modèles que l’on devine à peine, couleurs pastel, le photographe parvient à créer une ambiance intime et en même temps très réaliste. La forme ovale rappelle la fenêtre et fait référence aux tableaux des anciens maîtres. Elle souligne aussi l’intérêt du photographe pour la sociologie et l’anthropologie. Car il définit ici l’homme à travers son statut d’ouvrier. Si, en parcourant ses portraits, on parvient à s’évader quelques instants de notre quotidien, ses images nous rappellent la dureté du monde du travail.

© Arne Svenson

© Arne Svenson
© Arne Svenson
© Arne Svenson

© Arne Svenson

© Arne Svenson
© Arne Svenson

© Arne Svenson

Photos par © Arne Svenson

Explorez
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
© Julian Slagman
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
Projet au long cours, Looking at My Brother déroule un récit intime faisant éclater la chronologie. Une lettre d’amour visuelle de Julian...
09 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Rafael Medina : corps libres et désirés 
© Rafael Medina
Rafael Medina : corps libres et désirés 
En double exposition, sous les néons des soirées underground, Rafael Medina développe un corpus d'images grisantes, inspirées par les...
27 juin 2024   •  
Écrit par Anaïs Viand
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
© Nanténé Traoré, Late Night Tales, 2024 / Un ou une artiste que tu admires par-dessus tout ?
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
26 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
© Tommy Keith
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno, nos coups de cœur de la semaine, dépeignent le paysage alentour chacun à leur manière. Le...
24 juin 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les visions futuristes en mode Space Age de Damien Krisl
© Damien Krisl
Les visions futuristes en mode Space Age de Damien Krisl
Photographe de commande spécialisé dans la mode, la beauté et les éditoriaux, Damien Krisl se distingue par son approche. Inspiré de...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet