Yalım Vural : rêver l’urbain

08 octobre 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Yalım Vural : rêver l’urbain

Né en 1978 à Izmir, en Turquie, Yalım Vural s’est d’abord formé à l’argentique avant de se tourner vers la photographie au smartphone. « Ça a été un changement très important pour moi, parce qu’il me permettait de shooter et de retoucher mes images n’importe quand, n’importe où », précise-t-il. Convaincu qu’il « n’existe aucune règle dans l’art », l’auteur ne s’interdit rien, et fait de l’espace urbain un territoire onirique, où les silhouettes se brouillent et les couleurs se fondent, s’estompent pour peindre des aquarelles sur le monde. « La ville et ses rues m’évoquent un festival. Je ne crois pas qu’il existe un sujet que je n’aime pas. Mais je dirais que les jours pluvieux me plaisent particulièrement », poursuit-il. Suivant la trajectoire des gouttes sur une vitre, la buée que le froid y laisse sur une fenêtre, ou la brume hivernale qu’elle diffuse, Yalım Vural drape l’ordinaire de merveilleux.

© Yalım Vural© Yalım Vural

 

© Yalım Vural

 

© Yalım Vural

 

© Yalım Vural© Yalım Vural

 

© Yalım Vural

© Yalım Vural© Yalım Vural

 

© Yalım Vural

 

© Yalım Vural

© Yalım Vural

© Yalım Vural

© Yalım Vural

Explorez
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
© Joachim Haslinger, Tribute to Egon Schiele, 2022 courtesy www.atelierjungwirth.com
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
C’est l’heure du récap‘ ! Cette semaine, Fisheye se plonge dans la 55e édition des Rencontres d'Arles et revient sur quelques-unes de ses...
07 juillet 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d'Uraguchi Kusukazu
© Uraguchi Kusukazu. Au large, 1974. Avec l’aimable autorisation d’Uraguchi Nozomu.
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d’Uraguchi Kusukazu
Des photographies inédites de la monumentale archive d’Uraguchi Kusukazu prennent vie aux Rencontres d’Arles. Le photographe japonais a...
04 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Wagon-bar : les grandes lignes de la restauration ferroviaire
Petite restauration servie au bar Corail, 1985. © Fonds de dotation Orient Express
Wagon-bar : les grandes lignes de la restauration ferroviaire
Historien des chemins de fer et spécialiste du patrimoine ferroviaire et industriel, Arthur Mettetal présente Wagon-bar aux Rencontres...
03 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin