Zooms 2018 : Fisheye soutient Delphine Diallo

12 juin 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Zooms 2018 : Fisheye soutient Delphine Diallo

Dans le cadre des Zooms 2018, Fisheye présente le travail de la photographe franco-sénégalaise Delphine Diallo, des portraits forts et féminins. Les résultats seront dévoilés le 2 octobre prochain. Votez pour elle dès maintenant !

En 2010, le Salon de la Photo créait les Zooms, deux prix photographiques, l’un décerné par le public et l’autre par la presse spécialisée. Tous deux visant à mettre en valeur la profession de photographe. Les lauréats exposeront dix de leurs images à l’édition 2018 du Salon de la Photo. Cette année, le rédacteur en chef de Fisheye soutient le travail de Delphine Diallo, une artiste franco-sénégalaise aux influences multiples. Privilégiant le portrait, elle se dévoile avec bravoure dans ses créations. Qu’elle photographie des inconnus ou se photographie elle-même, ses images dégagent une puissance magnétisante. Les regards sont fiers, les visages déterminés. Tous racontent des histoires, des légendes… un métissage de corps et d’idées. « Il s’agit de montrer que nous sommes les symboles d’une histoire passée », explique Delphine. Ses récits photographiques seront à découvrir durant les Rencontres d’Arles, à la Fisheye Gallery.

Au cœur du féminin

C’est un véritable éloge à la femme que propose Delphine à travers ses photographies. Elle y présente des femmes-héroïnes, maîtresses de leurs histoires. Inspirée par la mythologie, l’artiste s’en nourrit pour créer ses propres traditions. Pour elle, tout est question d’énergie, qu’elle soit masculine ou féminine. Pourtant, la société contemporaine peine à donner de l’importance à la féminité. « L’idée est de ressortir cet esprit féminin, pour lui donner du pouvoir » confie Delphine. Dans ses portraits, les femmes deviennent gladiatrices, fières et confiantes, vibrantes d’énergie. À travers le métissage de l’histoire, de l’anthropologie, de la religion ou encore des sciences, la photographe présente des portraits salvateurs visant à redonner à la femme une confiance en elle perdue depuis trop longtemps . Une série libératrice.

Pour voter, c’est par ici.

© Delphine Diallo© Delphine Diallo
© Delphine Diallo© Delphine Diallo
© Delphine Diallo© Delphine Diallo
© Delphine Diallo
© Delphine Diallo© Delphine Diallo

© Delphine Diallo

Explorez
Massimiliano Perasso ou les larmes sublimes de la mélancolie
© Massimiliano Perasso
Massimiliano Perasso ou les larmes sublimes de la mélancolie
Dans l'objectif de Massimiliano Perasso, il y a « la vie en marge, le long des frontières », déclare celui-ci. Né à Genève, en Italie, ce...
21 novembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill
La sélection Instagram #221
La sélection Instagram #221
Le mardi, on vous propose de faire le plein d'inspiration ! Street photo, poésie, ou engagement, chacun pourra s'y retrouver avec notre...
26 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #220
La sélection Instagram #220
Explorations urbaines, portraits atypiques et panoramas dépaysants… Les photographes de cette sélection Instagram #220 nous emmènent loin...
19 novembre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #217
La sélection Instagram #217
Tendres rêveries et mises en scène énigmatiques composent cette sélection Instagram #217. Un ensemble dépaysant, nous invitant à oublier...
29 octobre 2019   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot