La Galerie Bigaignon et ses vacances en noir et blanc

La Galerie Bigaignon et ses vacances en noir et blanc
© Harold Feinstein / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Remi Noel / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Remi Noel / Courtesy of Galerie Bigaignon

© Renato D'Agostin / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Renato D’Agostin / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Harold Feinstein / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Harold Feinstein / Courtesy of Galerie Bigaignon

La galerie Bigaignon présente, jusqu’au 29 aout, l’exposition Voyages en Noir & Blanc. Un accrochage estival inédit de plusieurs artistes affilié·es à la galerie. Un évènement qui s’accompagne d’une sélection de beaux livres et d’un concert artistique.

Pas de vacances pour la galerie Bigaignon ! Ouverte tout l’été, celle-ci propose une exposition jusqu’au 29 aout sur le thème du voyage. Une occasion d’évasion propice à la période estivale. Voyages en Noir & Blanc interroge la relation à l’espace physique ainsi que mental et géographique qu’inspire la photographie. Un tour d’horizon de ce que représente l’idéal du voyage. Évasion, projection de soi-même, étude savante ou preuve de curiosité, chacun y trouve son univers et sa quête. Dépeint en noir et blanc, les images s’installent dans la lignée de l’héritage de la photographie de voyage. Alors que l’obligation monochrome à l’argentique d’antan s’est vu remplacer aujourd’hui par la liberté colorimétrique, Voyages en Noir & Blanc revient aux sources originelles et nous emmène sur les routes.

© Renato D'Agostin / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Renato D’Agostin / Courtesy of Galerie Bigaignon

© Ralph Gibson / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Ralph Gibson / Courtesy of Galerie Bigaignon

Au fil de la route

Les artistes racontent, au travers de leurs photos, leur idée du voyage. Des visions éclectiques qui se traduisent par une même sensation : la liberté. Ressenti inéluctable au voyage, elle devient palpable à travers les images de la galerie Bigaignon. Les compositions graphiques de Ralph Gibson sont une ode à l’affranchissement des voyageurs·ses, quant à Thierry Urbain, il présente des vues d’étendues méditerranéennes à l’immensité désertique évoquant des pérégrinations infinies, une invitation à l’égarement. En parallèle, l’artiste italienne Vittoria Gerardi invite au voyage explorateur, Harold Feinstein dresse le portrait intime d’une facette intimiste de New York alors que Rémi Noël s’inspire de la pensée de l‘écrivain américain Jack Kerouac : « the road is life ». De l’Italie à l’Amérique les photographes évoquent leurs visions du voyage. Alors que les images ont souvent été décriées comme désenchantant la spontanéité des périples, il n’en reste pas moins que la diversité des œuvres de l’exposition ne ment pas : le voyage n’est pas que physique.

En parallèle de l’exposition Voyages en Noir & Blanc une sélection de beaux livre sur la thématique du voyage est proposée avant qu’un concert acoustique de l’artiste franco-grec Epsilon viennent clôturer l’évènement le 29 aout dont le premier album Pelagos – le grand large en grec – résume assez bien cette invitation au voyage de la galerie Bigaignon.

© Remi Noel / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Remi Noel / Courtesy of Galerie Bigaignon

© Vittoria Gerardi / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Vittoria Gerardi / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Vittoria Gerardi / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Vittoria Gerardi / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Ralph Gibson / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Ralph Gibson / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Remi Noel / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Remi Noel / Courtesy of Galerie Bigaignon

© Thierry Urbain / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Thierry Urbain / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Thierry Urbain / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Thierry Urbain / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Thierry Urbain / Courtesy of Galerie Bigaignon
© Thierry Urbain / Courtesy of Galerie Bigaignon

Explorez
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
© Federica Belli / Instagram
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
Les images de notre sélection Instagram de la semaine évoquent, par la lumière, le style pictural ou la présence des sujets, un grand...
09 avril 2024   •  
Le Japon dans l'œil des photographes de Fisheye
© Momo Okabe
Le Japon dans l’œil des photographes de Fisheye
Qu'iels y habitent, le visitent, où l'imaginent dans des envolées visuelles oniriques, les photographes présent·es sur nos pages sont...
06 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill