Confidences près du Mont Fuji

27 novembre 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Confidences près du Mont Fuji

Durant plusieurs mois, Yuan Yao, a photographié Nami, une jeune femme enceinte. Prises aux quatre coins du Japon, les images évoquent un retour à la nature, sublimé par l’ombre du Mont Fuji.

« Spontanée »,

c’est ainsi que Yuan Yao, photographe amateur établi à Shanghai, perçoit la photographie. Enfant, le monde réel l’intéressait peu. « Je vivais dans mon propre univers, explique-t-il, et je rêvais beaucoup. J’espérais pouvoir vivre dans mes songes, même s’ils étaient parfois effrayants ». Cette imagination débordante, nourrie par des histoires fantastiques, a influencé son esthétique en tant que photographe, donnant à ses clichés une allure picturale.

Il a rencontré Nami, la protagoniste de ce récit il y a quelques années. « À cette époque, c’était une jeune femme qui m’intriguait. Elle est maintenant la mère d’un garçon de dix mois », confie le photographe. Dès lors, il s’est lié d’amitié avec elle. « Elle souhaitait documenter sa grossesse et appréciait mon travail. J’ai rapidement éprouvé une certaine affection pour elle. Je la trouvais courageuse de partager cette histoire avec moi, et le projet s’est donc formé naturellement », confie Yuan Yao.

© Yuan Yao© Yuan Yao

En symbiose avec l’environnement

Une relation fusionnelle qui conduit Nami et l’artiste à voyager tous les mois dans un endroit différent du Japon. Une manière de se reconnecter à la nature durant une période intime de la vie d’une femme. « Nous voulions nous libérer de Tokyo, cette métropole, et de sa symbolique », précise Yuan Yao. Durant ces excursions, ils retournent plusieurs fois à Fuji, la ville d’origine de Nami. « Le Mont Fuji fait partie de son identité. Et puis, la splendeur de la montagne et son énergie ne peuvent être qualifiées par des mots, j’avais l’impression de contempler une divinité », se souvient le photographe.

Lieu symbolique de la culture japonaise et source d’inspiration de nombreux récits, le Mont Fuji devient une figure récurrente du projet de Yuan Yao. Le ventre nu de Nami, en premier plan des clichés, éveille en l’artiste les mêmes émotions : « Un certain mystère, une béatitude teintée de mélancolie. De la joie, et de la spiritualité, aussi », énumère-t-il. En symbiose avec l’environnement, la jeune femme ne fait plus qu’un avec la nature. Une figure presque irréelle qui rappelle au photographe les songes de son enfance.

© Yuan Yao© Yuan Yao
© Yuan Yao© Yuan Yao
© Yuan Yao

© Yuan Yao

© Yuan Yao© Yuan Yao
© Yuan Yao© Yuan Yao

© Yuan Yao

© Yuan Yao

Explorez
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
© Paul Wolff, « Femme en maillot de bain avec ombres de plantes », 1932, tirage d'origine, Collection Christian Brandstätter / Courtesy of Pavillon Populaire
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
01 mars 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
01 mars 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
29 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina