Coralie Vigneron : là où la vie s’accélère

26 janvier 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Coralie Vigneron : là où la vie s'accélère
© Coralie Vigneron
© Coralie Vigneron

Active sur Instagram sous le pseudonyme @kopiteuze, Coralie Vigneron fait de son quotidien un terrain d’expérimentation et d’apprentissage continu du 8e art. À 23 ans, cette étudiante aux Beaux-Arts de Rennes déploie dans son œuvre le fruit de ses réflexions sur la société de surconsommation à travers un concept : la « société liquide » – autrement dit : un monde où le désir croît sans cesse, et où le temps pour le vivre, paradoxalement, se réduit. « J’emploie la photographie comme exemple emblématique de cette thématique : le flux d’images, leur circulation, les enjeux écologiques… », déclare-t-elle. Dans des mises en scène absurdes qui dénoncent le gaspillage alimentaire comme la provenance des aliments venus du bout du monde, elle intègre les objets qui permettent la consommation comme autant d’éléments qui composent le paysage plastique qu’elle étudie. « Capturer des images liées à cette problématique ne me place pas en position d’arbitre pour initier un quelconque changement . Cependant, cela me permet de dresser un constat, de dévoiler la manière dont je me laisse happer par ces couleurs, symétries et stratégies marketing de la consommation qui captivent notre regard quotidiennement », poursuit-elle. Elle analyse alors leur perfection quelque peu inquiétante. En alternant argentique et numérique, ainsi que les types de pellicules employées, Coralie Vigneron donne autant à voir ses errances dans les supermarchés que ses rencontres. Baignant ses modèles dans une lumière magique, explorant la manière dont son regard se pose sur des détails souvent négligés, ou adopte un point de vue particulier sur les choses, elle photographie l’influence qu’ont sur elle les instants fugaces, fluides, eux aussi. 

© Coralie Vigneron
© Coralie Vigneron
© Coralie Vigneron

© Coralie Vigneron
© Coralie Vigneron
© Coralie Vigneron

© Coralie Vigneron
© Coralie Vigneron

© Coralie Vigneron

© Coralie Vigneron
© Coralie Vigneron

À lire aussi
Marjolijn de Groot emballe les êtres pour critiquer nos modes de consommation
Marjolijn de Groot emballe les êtres pour critiquer nos modes de consommation
« Pour chacune de mes images, la manipulation de textures et le prisme des couleurs s’imposent comme les éléments premiers de mon geste…
16 décembre 2022   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Coups de cœur #476 : Maximilien Schaeffer et Nolwen Michel
© Nolwen Michel
Coups de cœur #476 : Maximilien Schaeffer et Nolwen Michel
Nos coups de cœur de la semaine, Maximilien Schaeffer et Nolwen Michel, sont à l’origine d’œuvres visuelles puissantes. Si le premier…
15 janvier 2024   •  
Écrit par Milena Ill

Explorez
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill