Dans l’œil de Caroline Heinecke : la triste vie des allumettes malades

Dans l'œil de Caroline Heinecke : la triste vie des allumettes malades
© Caroline Heinecke
CarolineHeinecke
« Cette allumette inutile ne suscite pas seulement la pitié du collectionneur, elle m’a aussi profondément touchée lorsque je l’ai vue pour la première fois. »

Cette semaine, plongée dans l’œil de Caroline Heinecke, photographe berlinoise dont les compositions se distinguent par l’usage de couleurs vives et de mises en scène insolites. Pour Fisheye, elle revient sur l’histoire de la pauvre allumette à tête perdue de sa série Masters of Things – Sick matches.

« Pour mon mémoire de fin d’études à l’Ostkreuzschule, je me suis intéressée pendant toute une année aux collections curieuses, celles dont le but n’est pas forcément évident et qui, à première vue, peuvent sembler quelque peu marginales ou bizarres. Dès le début de mes recherches, je suis tombée sur les allumettes malades de Frieder Butzmann, qui se trouvait être aussi un musicien de ma collection de disques. Je suis d’autant plus heureuse d’avoir pu le rencontrer personnellement qu’il a accepté d’intervenir dans mon projet.

Cette image montre donc un spécimen de sa collection. Elle est en phase terminale et appartient au genre des “sans tête”. Cette allumette inutile ne suscite pas seulement la pitié du collectionneur, elle m’a aussi profondément touchée lorsque je l’ai vue pour la première fois. Pour la photographier, j’ai dû la manipuler avec précaution et utiliser une pince à épiler pour placer sa tête à un endroit approprié.

Outre ce sujet sans tête, qui s’avère être le Blue Mauritius de la collection, on y retrouve également des allumettes tordues ou à tête fendue, des affamées, des siamoises et d’autres souffrant de maladies de peau. La motivation de Frieder Butzmann venait du seul désir de collectionner quelque chose. Quiconque a entendu parler de ses élucubrations découvre qu’il se cache nécessairement un spécimen de choix dans sa propre boîte d’allumettes. »

À lire aussi
Dans l'œil de Leonardo Scotti : l'espoir dans la glace
© Leonardo Scotti
Dans l’œil de Leonardo Scotti : l’espoir dans la glace
Cette semaine plongée dans l’œil de Leonardo Scotti. Paru sur les pages du web, et au sein du Fisheye #56, l’artiste italien revient…
02 octobre 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Dans l'œil de Natacha de Mahieu : ce que le surtourisme doit à Instagram
© Natacha de Mahieu
Dans l’œil de Natacha de Mahieu : ce que le surtourisme doit à Instagram
Cette semaine, plongée dans l’œil de Natacha de Mahieu. Theatre of authenticity est une série née de voyages personnels de l’artiste, où…
25 septembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Explorez
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill