Dans l’œil de Nikita Teryoshin : la guerre dans l’orbite

08 juillet 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l'œil de Nikita Teryoshin : la guerre dans l'orbite
© Nikita Teryoshin, Nothing Personal, A Belarusian officer and a satellite dish
NikitaTeryoshin
photographe
« L’armée et les hommes et femmes d’affaires vivent à l’intérieur d’une bulle et ne réalisent pas la manière dont les choses sont perçues de l’extérieur. »

Cette semaine, plongée dans l’œil de Nikita Teryoshin. Ce photoreporter a arpenté les foires d’armement aux quatre coins du monde afin de documenter des espaces peu connus, où pourtant militaires, politiques, hommes et femmes d’affaires s’approvisionnent pour mener les conflits de masse dont nous pouvons témoigner chaque jour. Pour Fisheye, il revient sur l’un des clichés publié dans son livre Nothing Personal, qui garde la trace d’une scène mémorable.

« C’était à Minsk, en Biélorussie, sur un terrain d’aviation qui faisait partie de l’exposition. Je venais de déjeuner et je marchais. J’ai aperçu un officier de dos, qui avait l’air de s’ennuyer. Il regardait un satellite – celui-ci faisait partie d’un camion multimédia de l’armée biélorusse. J’ai remarqué un cercle sur le satellite en question, et que le chapeau de l’officier s’y intégrait à merveille – tant par sa couleur que par sa forme – comme une sorte d’anneau sacré. Aussitôt, j’ai sorti mon appareil photo et capturé la première image possible. Il s’est alors retourné et s’est exclamé : “Oh ! Je suis désolé, je vais me mettre sur le côté pour que vous puissiez prendre une meilleure photo.” Je lui ai répondu que j’avais déjà pris le cliché parfait.

Cela en dit long sur ce monde, qui forme une sorte de bulle dans laquelle toutes ces foires se déroulent, notamment parce que ces évènements ne sont pas couverts par la presse générale. L’armée et les hommes et femmes d’affaires vivent à l’intérieur de celle-ci et ne réalisent pas la manière dont les choses sont perçues de l’extérieur. Cette idée de bulle est également pertinente lorsque l’on pense au fait que tous·tes ces soldat·es font partie de la machine de guerre, et qu’ensemble iels forment un système. »

À lire aussi
L'industrie glamour de la mort racontée par Nikita Teryoshin
South Korean officer watching the air show © Nikita Teryoshin
L’industrie glamour de la mort racontée par Nikita Teryoshin
Travail de photoreportage particulièrement nécessaire et marquant, Nothing Personal a connu une reconnaissance mondiale, avant d’être…
03 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Demain sera félin
Demain sera félin
Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Après un premier volume rempli de babines mal léchées…
27 mai 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Explorez
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
À Arles : les femmes photographes dans le viseur de la rédaction
© Cristina De Middel. Revenir à nouveau [Volver Volver], série Voyage au centre, 2021. Avec l’aimable autorisation de l’artiste / Magnum Photos
À Arles : les femmes photographes dans le viseur de la rédaction
En parallèle de ses articles sur la 55e édition des Rencontres d’Arles, qui se tiendra jusqu’au 29 septembre 2024, la rédaction...
11 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin