Dans l’œil de Rafael Heygster : la guerre, un business lucratif

21 août 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dans l’œil de Rafael Heygster : la guerre, un business lucratif
© Rafael Heygster
RafaelHeygster
« La guerre est mise en scène comme quelque chose d’inoffensif, de non mortel.  »

Cette semaine, plongée dans l’œil de Rafael Heygster. Photographe et journaliste indépendant, l’auteur s’intéresse, dans I died 22 times, à la commercialisation de la guerre au sein de notre culture. Pour Fisheye, il revient sur cette image, prise lors d’un salon au Moyen-Orient.

« Cette photo fait partie de ma série I died 22 times, qui documente et interroge la manière dont notre culture perçoit la guerre en dehors des champs de bataille. Elle a été prise en 2019 lors d’un salon de l’armement qui se déroulait à Abu Dhabi, dans les Émirats arabes unis. On y voit des employé·es d’une entreprise d’armement ukrainienne qui attendent des clients à leur stand. Il m’a fallu attendre vingt minutes pour qu’iels cessent de regarder la caméra et m’ignorent enfin.
J’aime cette image parce qu’elle est assez ambivalente : beaucoup de regardeur·ses sont gêné·es par l’âge de ces employé·es, l’innocence qu’on lit sur leur visage, la banalité de la représentation des systèmes d’armes. Nombreux·ses sont celleux qui critiquent les ventes d’armes et s’opposent à la guerre. Mais en parallèle, d’autres voient la nécessité – pour un pays comme l’Ukraine – de pouvoir se défendre militairement contre l’agression russe.
Cette photo est un simple extrait de mon travail. En dehors des salons d’armement, j’ai aussi assisté à des jeux de guerre ou encore des parades militaires. Et dans tous ces différents scénarios, un point commun demeure : la guerre est mise en scène comme quelque chose d’inoffensif, de non-mortel. L’horreur, les atrocités qui se déroulent dans les “vraies” guerres sont tues dans ces performances. Et cela rend la guerre “consommable”. Si mon travail n’entend pas fournir de réponses simples à des questionnements complexes, il encourage toutefois les regardeur·ses à s’interroger sur leur propre positionnement. »

À lire aussi
La guerre n’est-elle qu’un jeu ?
La guerre n’est-elle qu’un jeu ?
Dans I Died 22 Times, le photographe allemand Rafael Heygster tente, en brouillant les frontières entre réel et mise en scène, de…
25 mars 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dans l’œil d’Emma Sarpaniemi : les dessous de l’affiche des Rencontres d’Arles
Autoportrait en Cindy, 2022, série Deux façons de porter un chou-fleur © Emma Sarpaniemi
Dans l’œil d’Emma Sarpaniemi : les dessous de l’affiche des Rencontres d’Arles
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Emma Sarpaniemi. Si son œuvre est actuellement présentée dans le cadre de l’exposition…
07 août 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Heygster Rafael
Heygster Rafael
Photographe
Rafael Heygster est un photographe et journaliste indépendant basé entre Hanovre et Brême, en Allemagne. De 2010 à 2015, il a étudié l’anthropologie culturelle et les sciences politiques à l’université de Hambourg. Depuis 2015, il étudie le photojournalisme et la photographie documentaire à l’université des sciences appliquées et des arts de Hanovre et à DMJX […]
Explorez
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
28 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
L’écocide en ligne de mire
© Oleksandra Zborovska, When The River Left The Shores, 2023
L’écocide en ligne de mire
Ce terme est brutalement réapparu dans l’actualité avec la guerre en Ukraine et la destruction du barrage de Kakhovka, dans le sud du...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas