Focus #29 : Teo Becher, Solal Israel et les rescapé·es de la foudre

07 décembre 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas

C’est l’heure du rendez-vous Focus de la semaine ! Aujourd’hui, lumière sur Teo Becher et Solal Israel. Le duo de photographes s’intéresse, dans Les Fulguré·es, à un groupe de personnes ayant survécu à un coup de foudre – littéral.

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! Alors nous avons lancé, en mars dernier, un objet multimédia dont le 29e épisode sort aujourd’hui. Au cœur des Focus, les artistes se dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes. Succédant à 28 auteurs et autrices − dont vous trouverez la liste ci-dessous – Teo Becher et Solal Israel reviennent sur leur projet au long cours intitulé Les Fulguré·es. Un travail réalisé à la chambre photographique présentant les rescapés d’un coup de foudre – et les séquelles d’un tel traumatisme.

« L’histoire se situe à Azerailles, près de Nancy. Le 2 septembre 2017, il y avait un festival – qui a lieu chaque année – et un orage à quelques kilomètres de là. Il a commencé à pleuvoir, et un groupe de personnes s’est réfugié sous une tonnelle, à côté d’un arbre. L’arbre a été touché par la foudre qui s’est transmise ensuite à la tonnelle et enfin au groupe. Une quinzaine de personnes ont été touchées en même temps », racontent les deux auteurs. Après avoir découvert un podcast relatant ces faits extraordinaires, tous deux se rendent sur place, à la recherche des survivant·es de l’événement. Une enquête qu’ils illustrent à l’aide de portraits, mais aussi d’expérimentations visuelles : « On se disait que ce serait intéressant de pouvoir créer des images qui font référence à l’événement plastiquement », précisent-ils. Films périmés, négatifs sombres, images décontrastées… En jouant avec l’esthétique, Teo Becher et Solal Israel rendent compte du chemin difficile parcourus par les fulguré·es après l’orage. « Ce qui ressort, c’est le manque de suivi de la médecine générale, le manque de compréhension de ce qui leur est arrivé, et également le manque de soutien de l’État », avertissent-ils d’ailleurs.

Une histoire surnaturelle à retrouver dans Focus #29. Et pour visionner nos autres épisodes, c’est par ici :

Rhiannon Adam, Romy AlizéeLuis CorzoLewis BushTim FrancoMatilde Søes Rasmussen, Elie Monférier, Carolina Arantes, Mathieu Farcy, Matthieu Gafsou, FLORE, Alex Turner, Martina Cirese, Ward Long, Vincent Ferrané, Christine Spengler, Marta Bogdanska, Patrick Wack, Tania Franco Klein, Lucie Hodiesne Darras, Cyril AbadKourtney Roy, Alain Keler, Emily Graham, Brandon Tauszik, Camille Gharbi, Corentin Fohlen, Pixy Liao

Explorez
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill