La sélection Instagram #331

04 janvier 2022   •  
Écrit par Ana Corderot
La sélection Instagram #331

Personnages rêvasseurs en quête d’ailleurs rayonnants, paysages et scènes aériennes… Les comptes de notre sélection Instagram #331 nous transportent dans des univers où la romance et le rêve ne s’achèveront jamais.

@thatch.rchkm

Dans le monde photographique de Thatch, l’inspiration se niche dans les lueurs et les songes du soir. Ici, les personnages cohabitent, à la recherche des premiers rayons de soleil naissant dans l’aube.

© Thatch / Instagram© Thatch / Instagram

© thatch.rchkm / Instagram

@kirstenemann

Classés par teintes et lumières similaires, les clichés de Kirsten Elise Mann insufflent délicatesse et tranquillité. Véritable nuancier de couleurs, son compte Instagram nous convie à la contemplation.

© Kirsten Elise Mann© Kirsten Elise Mann

© Kirsten Elise Mann / Instagram

@35mmichael

Dans ses prises de vues à l’appareil argentique, Michael Kiel, armé d’un regard attendrissant, investit les lieux et panoramas de l’Est américain. Ses sujets favoris ? Les échoppes enneigées et les restaurants en bord de route luminescents.

© 35mmichael / Instagram© 35mmichael / Instagram

© Michael Kiel / Instagram

@franzviva

Parti en « quête de sincérité et de vérité sous toutes ses formes » Franz Viva navigue entre Paris, Sao Paulo et Bastia. En grand romantique, il aime capturer les mystères sous-jacents dans les paysages et personnes qu’il découvre.

© Franz Viva© Franz Viva

© Franz Viva / Instagram

@alexxmoods

Un couple d’amoureux au milieu de nulle part, une femme esseulée déambulant au musée, une silhouette illuminée sous un fanal d’acier… Les clichés d’Alessio Granara paraissent tout droit sortis de films indépendants, où les protagonistes crèvent l’écran.

© Alessio Granara© Alessio Granara

© Alessio Granara / Instagram

Image d’ouverture © thatch.rchkm / Instagram

Explorez
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Malaga, 1966 © Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
24 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
© Irina Shkoda
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
Retour à ses racines, famille d’adoption, fantômes tenaces ou simples témoignages d’une connexion profonde, les photographes nous...
22 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas