Maewenn Bourcelot : de miel et de violence

20 janvier 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Maewenn Bourcelot : de miel et de violence

« Ma fascination pour l’image et son impact social, mes études d’histoire de l’art et mon éducation dans une famille d’artiste m’ont naturellement poussée à découvrir les possibilités illimitées que ce médium pouvait m’offrir et ainsi satisfaire ma curiosité gargantuesque. Ce moyen d’expression créatif me permet de faire le pont entre mon univers intérieur et l’extérieur. Par la création, je verbalise ma perception du monde qui parfois tend vers un certain surréalisme ou une irréalité », affirme Maewenn Bourcelot. Pour la photographe et directrice artistique installée à Paris, la création s’opère sous divers pseudonymes : Maokono ou Maochen. « J’ai toujours aimé modifier mon nom depuis toute petite. J’ai trouvé amusant de défier le sérieux qu’on attribue de nos jours à l’identité avec ces contrôles de plus en plus étouffants et utiliser la flexibilité du monde numérique pour me décadenasser de ma représentation digitale et de fait créer une barrière entre mon moi et mon moi perçu », explique-t-elle. D’inspiration hétéroclite, elle garde néanmoins en elle la lumière et l’aspect scientifique d’Olafur Eliasson, l’humanisme de Diane Arbus et la maîtrise des couleurs d’Irving Penn. Entretenant un rapport au temps ambigu, Maewenn Bourcelot privilégie la lenteur d’une prise de vue afin de mieux appréhender son sujet et façonner une ambiance tendrement suspendue. « La nature est pour moi un monde d’exploration sans borne, j’éprouve un plaisir incommensurable à me perdre dans ses paysages, et tout particulièrement à observer le monde des minuscules. Il y a tant à apprendre du fonctionnement des écosystèmes, leur observation me projette systématiquement dans des considérations ontologiques. » Dans l’une de ses séries, intitulée Eternal Ephemeral, elle tente de construire un dialogue écologique avec l’écosystème des abeilles. Elle y relate toute la complexité de son organisation et révèle l’incidence humaine dans son effondrement. En découle une imagerie émerveillée, mêlée de miel et de douce violence.

© Maewenn Bourcelot

 

 

© Maewenn Bourcelot

 

© Maewenn Bourcelot© Maewenn Bourcelot

© Maewenn Bourcelot© Maewenn Bourcelot

 

© Maewenn Bourcelot© Maewenn Bourcelot

 

© Maewenn Bourcelot

 

© Maewenn Bourcelot

 

© Maewenn Bourcelot

© Maewenn Bourcelot

Explorez
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
© Julian Slagman
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
Projet au long cours, Looking at My Brother déroule un récit intime faisant éclater la chronologie. Une lettre d’amour visuelle de Julian...
09 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Rafael Medina : corps libres et désirés 
© Rafael Medina
Rafael Medina : corps libres et désirés 
En double exposition, sous les néons des soirées underground, Rafael Medina développe un corpus d'images grisantes, inspirées par les...
27 juin 2024   •  
Écrit par Anaïs Viand
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
© Nanténé Traoré, Late Night Tales, 2024 / Un ou une artiste que tu admires par-dessus tout ?
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
26 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Laia Abril expose les violences faites aux femmes
On Abortion, Obstetric violence © Laia Abril
Laia Abril expose les violences faites aux femmes
A History of Misogyny – trilogie ambitieuse signée Laia Abril – révèle un portrait complexe et glaçant des violences sociétales faites...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Œuvres de fiction : la séance de rattrapage Focus !
© Henri Kisielewski
Œuvres de fiction : la séance de rattrapage Focus !
L’été et les vacances qui l’accompagnent s’imposent bien souvent comme un moment propice pour se laisser porter par des œuvres de...
24 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Le rôle d’une vie : la Collection Lambert célèbre la galerie gb agency
© Elina Brotherus
Le rôle d’une vie : la Collection Lambert célèbre la galerie gb agency
Après la fermeture de la galerie gb agency en 2023, la Collection Lambert à Avignon entend rendre hommage à cette institution novatrice...
24 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
© Chloé Lamidey
Gangs de chats, pigeons dérobés ou espions : ces séries de photos sur les animaux
Chiens, chats, ours, éléphants ou encore pigeons, apprivoisés, sauvages ou même espions, parmi les séries présentées sur les pages de...
23 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine