« Paul Strand ou l’équilibre des forces » : célébrer l’héritage

07 février 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
« Paul Strand ou l’équilibre des forces » : célébrer l'héritage

L’année 2023 s’annonce culturellement prometteuse ! Du 14 février au 23 avril 2023, la Fondation Henri Cartier-Bresson célèbrera les travaux de l’artiste américain Paul Strand. Une exposition présentant près de 120 tirages et une projection de film, qui apporte un point de vue nouveau sur une œuvre phare du 20e siècle.

Il y a quelques mois, la Fondation Henri Cartier-Bresson inaugurait son nouvel espace, le Tube, aux couleurs des œuvres de Martin Parr et d’Henri Cartier Bresson, en parallèle d’une rétrospective inédite sur Jan Groover. Dès le 14 février prochain, place à l’œuvre prolifique du photographe américain Paul Strand dans l’espace principal du Cube. Au sous-sol, c’est le Mexique des années 1930 et 1940, vu par Helen Levitt et Henri Cartier-Bresson qui s’offrira à nous. « Ce n’est pas une curiosité à visiter, mais une vie à vivre », écrivait le photographe dans une lettre envoyée à ses parents à propos du pays. Un exercice de style que la fondation réitère pour proposer deux regards subjectifs sur un même sujet.

Paul Strand ou l’équilibre des forces, quant à elle – développée sous le commissariat du nouveau directeur Clément Chéroux – tente d’apporter un nouveau regard sur le travail de l’artiste américain. Considéré comme pionnier de la straight photography (photographie directe, NDLR), Paul Strand n’a eu de cesse de capturer l’âme d’une époque aux contrastes humains saisissants.

Harmonie de la lutte

Présentant près de 120 tirages issus des collections de la Fundación MAPFRE de Madrid, le film Manhatta réalisé par Paul Strand et l’artiste Charles Sheeler en 1921, ainsi que quelques tirages empruntés au Centre Pompidou, la rétrospective nous tire le portrait d’un photographe à l’épreuve de son temps. De son apprentissage aux côtés d’Alfred Stieglitz et de Lewis Hine, à ses premiers pas dans le monde du cinéma, en passant par les foules humaines de New York dans les années 1910… L’exposition entend avant tout mettre en lumière une dimension sous-jacente du photographe américain : celle de son engagement politique, à la fois présent dans sa pratique professionnelle et incarné sur le plan personnel. Subtilement arrangées, ou suggérant une bataille symbolique des classes, les clichés du photographe américain possèdent en toile de fond un parti prix politique assumé. De façon harmonieuse et sans aspect misérabiliste, l’artiste nous parle des petites gens, de ces personnes marginalisées, sans abris, aveugles ou classes défavorisées. Un évènement qui nous promet une immersion conscientisée dans un univers chargé de préoccupations universelles.

© Paul Strand, Anna Attinga Frafra, Accra, Ghana, 1951 / Aperture Foundation Inc., Paul Strand Archive. Fundación MAPFRE Collections© Paul Strand, The Lusetti Family, Luzzara, Italy, 1953 / Aperture Foundation Inc., Paul Strand Archive. Fundación MAPFRE Collections

À g. © Paul Strand, Anna Attinga Frafra, Accra, Ghana, 1951 / Aperture Foundation Inc., Paul Strand Archive. Fundación MAPFRE Collections, à d. © Paul Strand, The Lusetti Family, Luzzara, Italy, 1953 / Aperture Foundation Inc., Paul Strand Archive. Fundación MAPFRE Collections

© Paul Strand, Blind Woman, New York, 1916 / Aperture Foundation Inc., Paul Strand Archive. Fundación MAPFRE Collections

© Paul Strand, Blind Woman, New York, 1916 / Aperture Foundation Inc., Paul Strand Archive. Fundación MAPFRE Collections

Helen Levitt, Mexico City, 1941 © Film Documents LLC, courtesy Galerie Thomas Zander, CologneHenri Cartier-Bresson, Juchitán, Mexique, 1934-1935 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

À g. © Helen Levitt, Mexico City, 1941 / Film Documents LLC, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne, à d. © Henri Cartier-Bresson, Juchitán, Mexique, 1934-1935 / Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

Image d’ouverture © Paul Strand, The Lusetti Family, Luzzara, Italy, 1953 / Aperture Foundation Inc., Paul Strand Archive. Fundación MAPFRE Collections

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
21 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas