Une histoire d’images : le monde vu par les grand·es photographes

29 décembre 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Une histoire d’images : le monde vu par les grand·es photographes
© Martin Parr
© Bernard Descamps

© Roman Cieslewicz
© Alexandre Lewkowicz
© Chester Higgins
À lire aussi
Et si la photo parfaite était retouchée ?
Et si la photo parfaite était retouchée ?
Sujets insolites ou tendance, faites un break avec notre curiosité de la semaine. La mère migrante est l’un des clichés les plus connus…
05 décembre 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Jusqu’au 3 mars, le musée de Grenoble présente Une histoire d’images, premier bilan du fond de photographies rassemblé ces quatre dernières années grâce aux dons d’Antoine de Galbert et sa fondation. L’exposition met en lumière le rôle de la photographie dans l’image que nous nous faisons du monde contemporain.

Depuis 2020, le collectionneur Antoine de Galbert soutient le musée de Grenoble à travers d’importants dons d’images. Une première exposition de ce fond photographique impressionnant avait été organisée en 2019, Souvenirs de voyage. Avec Une histoire d’images, l’idée n’est pas de répondre à un ordre chronologique ou thématique, mais de proposer des œuvres qui esquissent la vision d’un état du monde, sans manichéisme ni a priori. Parmi ces images, nous retrouverons des événements marquants, des figures emblématiques, des portraits bouleversants… Des visages, des corps, des hommes et des femmes aux destins parfois tragiques, révélant une humanité prise dans une Histoire qui la dépasse. L’exposition dresse un bilan subjectif et objectif de notre époque, à travers 270 œuvres parfois composées d’un grand ensemble d’images, réalisées par 95 photographes connus ou anonymes, de Dorothea Lange à Wiktoria Wojciechowska, de Paul Strand à David Goldblatt, de Luc Delahaye à Gilles Raynaldy.

Raconter le monde contemporain

Parmi les photographes que le fond Antoine de Galbert met en avant, on retrouve certains noms en particulier qui ont façonné l’histoire du 8e art au siècle dernier. Avec leurs images, ils et elles ont raconté le monde contemporain et nous ont ouvert les yeux sur ses réalités. Dorothea Lange fait partie de ces noms, avec sa série bouleversante sur le système judiciaire en Californie : elle photographie le palais de justice du comté d’Alameda à Oakland, puis elle reçoit l’autorisation exceptionnelle de photographier dans le tribunal et dans les cellules de la prison et réalise plus de 450 clichés. Son approche presque anthropologique, transforme les images en des métaphores dont il faudrait lire entre les lignes. Les portes criblées de coups d’une camionnette de police renvoient à la vie des détenu·es. Nous rencontrons dans l’exposition un cliché de Martin Parr, nom incontournable de la photographie contemporaine. Avec The Queen visiting the Draper’s Livery Hall on their 650th Anniversary capturé en 2014 à Londres, il réaffirme son sens de l’humour et sa capacité à désacraliser les symboles. Il choisit de la représenter de dos, à rebours des conventions, même si la souveraine est immédiatement reconnaissable du fait de l’aura qu’elle dégage et de l’admiration qu’elle suscite. Bernard Descamps fait aussi partie de la collection, avec sa série consacrée au peuple des Pygmées Aka, qu’il a rencontré lors de ses cinq séjours en Centrafrique entre 1995 et 2000. Dans le portrait choisi pour l’exposition, Boko, chasseur pygmée, s’apprête à entamer la chasse du jour. Guy Tosatto, directeur du musée, et Antoine de Galbert, curateur de l’exposition, affichent à travers cette sélection une passion pour l’Histoire et ses bégaiements. Alors que nous pensons tout connaître, à l’ère de l’hyper-connectivité, la photographie, nous dévoile encore des histoires, situations et personnages dont nous ignorons tout.  

© Dorothea Lange

© Stephan Gladieu
Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine