Focus #13 : L’incroyable existence de Christine Spengler

25 mai 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Le mercredi, nous donnons, à travers Focus, la parole à vos photographes préféré·e·s ! Dans ce nouvel épisode, plongez dans l’univers et la vie palpitante de Christine Spengler, qui conte son parcours avec passion.

Vous le savez, au sein de la rédaction Fisheye, on aime autant les photos que leurs récits ! En mars dernier, nous avions lancé un objet multimédia, dont le treizième épisode sort aujourd’hui. Chaque semaine, les artistes s’y dévoilent et partagent avec nous quelques anecdotes. Après avoir (re)découvert les séries de Marta Bogdanska,  Patrick WackTania Franco KleinLucie Hodiesne DarrasCyril AbadKourtney RoyAlain KelerEmily GrahamBrandon TauszikCamille GharbiCorentin Fohlen et Pixy Liao, nous consacrons ce nouvel opus à l’œuvre de Christine Spengler, exposée jusqu’au 12 juin à la Fisheye Gallery d’Arles. Grande correspondante de guerre, artiste surréaliste… L’autrice a vécu des dizaines d’existences. Avec l’âme d’une conteuse, elle se plonge – et nous emmène avec elle – dans les méandres de ses souvenirs.

« Enfant, je voulais devenir écrivaine comme mon idole, Marguerite Duras. J’étais déjà sensible aux injustices que je voyais dans les rues de Madrid. Ma seconde vocation celle de femme correspondante de guerre – je la découvre tout à fait par hasard à l’âge de 24 ans…», se lance Christine Spengler. Et ainsi, commence le récit d’un parcours palpitant. Du décès de son jeune frère qui provoque en elle un désir d’honorer les défunts à son arrestation à Beyrouth en 1982, en passant par ses séjours à Madrid – terre de son enfance – où elle profite de la lumière enchanteresse de la ville pour créer, la photographe nous emporte dans un tourbillon d’histoires. Des péripéties qui forment, petit à petit, Vierges et Toreros, une série rendant hommage aux personnages qui ont animé sa jeunesse : les hommes de l’arène, fiers, valeureux combattants et amants, et les coupletistas, les femmes qui les accompagnent. Rassemblant des trésors – des photos anciennes, des châles colorés et autres bijoux étincelants – elle fabrique des icônes qu’elle immortalise. Des figures douces, mélancoliques « qui ne pleurent pas seulement la mort du torero, mais aussi le deuil du monde ».

Un épisode passionnant à découvrir ici.

Explorez
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
À Arles : les femmes photographes dans le viseur de la rédaction
© Cristina De Middel. Revenir à nouveau [Volver Volver], série Voyage au centre, 2021. Avec l’aimable autorisation de l’artiste / Magnum Photos
À Arles : les femmes photographes dans le viseur de la rédaction
En parallèle de ses articles sur la 55e édition des Rencontres d’Arles, qui se tiendra jusqu’au 29 septembre 2024, la rédaction...
11 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Marisol Mendez : Madones contemporaines 
© Marisol Mendez
Marisol Mendez : Madones contemporaines 
Dans MADRE, Marisol Mendez interroge la représentation blanche, misogyne et coloniale qui pèse sur les femmes du peuple autochtone...
11 juillet 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les visions futuristes en mode Space Age de Damien Krisl
© Damien Krisl
Les visions futuristes en mode Space Age de Damien Krisl
Photographe de commande spécialisé dans la mode, la beauté et les éditoriaux, Damien Krisl se distingue par son approche. Inspiré de...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet