Instax mini 99 : les couleurs instantanées d’Aliocha Boi et Christopher Barraja 

26 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Instax mini 99 : les couleurs instantanées d’Aliocha Boi et Christopher Barraja 
© Christopher Barraja
© Aliocha Boi

La photographie analogique ne cesse de séduire un large public. Pour Fujifilm, Aliocha Boi et Christopher Barraja s’emparent de l’Instax mini 99, un boitier mêlant le charme et la nostalgie des images instantanées à des fonctionnalités numériques astucieuses. Une association idéale pour nourrir sa créativité. 

La lumière resplendit et les couleurs sont sublimées. Les photographies réalisées par Aliocha Boi et Christopher Barraja illustrent une large palette des multiples possibilités offertes par l’Instax mini 99, le nouvel appareil haut de gamme Fujifilm. Au quotidien ou en voyage, ce boitier analogique présente tous les atouts pour parfaire sa pratique de la photographie instantanée. Son design rétro facilite la prise en main et ses nombreuses fonctionnalités permettent des créations variées. « J’ai beaucoup apprécié la petite taille de l’appareil et son fonctionnement très intuitif. Il est rapidement devenu une extension de ma main. On n’est jamais sûr de l’image que l’on obtiendra, mais les erreurs sont très belles et honnêtes ! », précise à ce sujet Christopher Barraja. Bien que leurs univers diffèrent en de nombreux points, la pratique des deux artistes se rejoint dans la façon de penser et travailler la colorimétrie et les détails de chaque cliché. Et c’est pour ces raisons qu’ils s’illustrent comme les testeurs idéaux de l’Instax mini 99. Dans l’agitation d’une rue, en intérieur ou encore en bord de mer, les photographes expérimentent le médium de diverses manières. Tandis qu’Aliocha Boi compose une imagerie conceptuelle, Christopher Barraja immortalise la chaleur du sud de la France, la douceur de baisers échangés et joue avec la double exposition. De nombreux clichés qui ont été possibles entre autres grâce à deux molettes magiques permettant d’une part d’ajouter un effet couleur et d’autre part de contrôler la luminosité.

© Christopher Barraja
© Christopher Barraja
© Christopher Barraja
© Christopher Barraja
© Aliocha Boi

Observer, exposer, colorer et capturer

Terrain de jeu favori d’Aliocha Boi, les couleurs se déploient avec élégance au fil de ses photos. En témoigne Chroma, l’un de ses projets réalisés avec l’Instax mini 99 : « J’ai été inspiré par la lecture de Chroma, un livre de couleurs, de Derek Jarman. C’est l’histoire d’un homme atteint du sida qui perd chaque jour un peu plus la vue, jusqu’à devenir presque aveugle, tandis qu’il en écrit les dernières pages sur son lit d’hôpital londonien, et revient, chapitre après chapitre, sur les couleurs du langage et des livres, les seules auxquelles il a désormais accès. » Les nuances de couleurs vives s’entremêlent. Illustration de songes ou représentation abstraite, les teintes de ses créations oscillent dans notre imaginaire. Au total, le boitier dispose de six effets de couleur prenant la forme de LED situées aux quatre coins de l’appareil. « Changer l’ambiance colorimétrique – sans devoir utiliser des films spécifiques — est pour moi la principale révolution », assure Aliocha Boi. Véritable innovation, cette molette d’effet couleur a permis à Christopher Barraja de capturer la liaison amoureuse dont il n’avait pas connaissance entre deux amis croisés en soirée : « Je les ai pris en photo lorsqu’ils s’embrassaient sans remarquer que le mode couleur était activé. Le cliché est sorti avec des teintes de rose qui traduisait parfaitement l’instant. Pour moi qui ai l’habitude de chercher des moyens de transformer les couleurs de mes photos au moment de la prise de vue, c’était amusant d’avoir des effets de couleurs inclus dans l’appareil. » Une façon idéale de rendre des images uniques et de construire une atmosphère en harmonie avec votre sphère créative. 

C’est ensuite au cœur de la rue qu’Aliocha Boi a poursuivi ses expériences. « J’y ai principalement utilisé la molette de réglage de luminosité, en choisissant souvent de sous-exposer l’image », ajoute-t-il. Des scènes urbaines ou des gros plans sur des textures, les détails immortalisés par le photographe parisien révèlent une qualité d’image bluffante. Cinq niveaux de contraste permettent à l’artiste de varier ses réglages en fonction de la lumière que l’environnement lui offre. Un résultat étonnant que l’on retrouve également dans les images ensoleillées de Christopher Barraja vivant entre Paris et Nice. « La molette de luminosité est très pratique parce qu’elle permet de faire des images même lorsqu’il y a beaucoup de lumière, comme par exemple en plein soleil, ce qu’on aurait évité auparavant », explique-t-il. Habitué à shooter au numérique, Christopher Barraja aiguise son œil de façon plus réfléchie avec l’Instax mini 99. Il s’amuse à prédire ce qui va réellement apparaitre sur le papier photographique et surtout s’émerveille du résultat : « On obtient instantanément un moment arrêté dans le temps empreint de son environnement direct, ce qui m’impressionnera toujours. » Que vous souhaitiez simplement documenter de façon créative votre vie ou que vous soyez grand·e passionné·e du médium, l’Instax mini 99 vous offrira, à chaque clic, cette dose de magie si caractéristique de la photographie instantanée. 

© Aliocha Boi
© Aliocha Boi
© Aliocha Boi
© Aliocha Boi
© Aliocha Boi
© Christopher Barraja
© Christopher Barraja
© Christopher Barraja
© Aliocha Boi
© Aliocha Boi
© Aliocha Boi
© Christopher Barraja
© Christopher Barraja
À lire aussi
De chlore et de Rosé : la langueur d’un été caniculaire par Christopher Barraja
De chlore et de Rosé : la langueur d’un été caniculaire par Christopher Barraja
De chlore et de Rosé, nouvel ouvrage de Christopher Barraja, publié par Fisheye Éditions relate l’indolence des journées estivales…
15 juin 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Aliocha Boi : « A Quiet Symphony »
Aliocha Boi : « A Quiet Symphony »
« La matière première de ma photographie provient de l’environnement urbain », déclare Aliocha Boi. Le photographe franco-canado-italien…
12 juin 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
20 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Malaga, 1966 © Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas