Les Résonances de Paul Cupido et Chloé Azzopardi à la Fisheye Gallery

20 juin 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Résonances de Paul Cupido et Chloé Azzopardi à la Fisheye Gallery
© Chloé Azzopardi
© Paul Cupido pour la résidence INSTANTS, Château Palmer et Leica, 2022

Comme chaque année, la Fisheye Gallery prend ses quartiers d’été à Arles. Du 1er juillet au 30 août 2024, le public pourra y découvrir Résonances, une exposition entremêlant les photographies de Paul Cupido et de Chloé Azzopardi

Depuis leur rencontre dans le cadre d’une résidence à Can Serrat, en 2019, Paul Cupido et Chloé Azzopardi ont tissé une réelle complicité artistique. Tour à tour assistante, créatrice d’objets, modèle et performeuse, la photographe française collabore à de multiples reprises avec son homologue de renom hollandais. Quoique leur approche du médium diffère en bien des aspects, une certaine complémentarité ne cesse pourtant de croître. À l’occasion de la 55e édition des Rencontres d’Arles, ces résonances, qui nomment justement l’exposition à venir à la Fisheye Gallery, se déploieront pour la première fois dans un même espace. Du 1er juillet au 30 août, celles et ceux qui viendront profiter du festival pourront s’immerger dans un monde de poésie, scindé en deux chapitres, où deux regards se conjuguent avec harmonie.

Un écho aux questionnements de notre temps

Dès le pas de la porte franchi, le public pourra contempler les poèmes visuels de Paul Cupido. À la lisière des rêves, ses impressions sur papier japonais cristallisent des paysages délicats aux lignes claires, où les silhouettes se profilent comme des ombres. Parmi elles se trouve d’ailleurs celle de Chloé Azzopardi, qui jaillit çà et là entre les tirages si caractéristiques de l’artiste hollandais. À cette présence fugitive s’ajoutent quelques sculptures et photographies composées par les soins de celle-ci. À quelques pas de là, dans la seconde salle se découvriront davantage de ses œuvres, issues de Non Technological Devices. Dans cette série entamée à la Villa Pérochon, en 2022, Chloé Azzopardi imagine un monde où les corps, en quête de technologie et de réalité artificielle, fusionnent avec la nature. À l’image, des objets énigmatiques, fabriqués à partir d’éléments organiques tels que des brindilles ou encore des coquillages, se déclinent. Chacune de ces créations interroge la relation qu’entretiennent les êtres humains avec leur environnement et trouve ainsi écho dans les questionnements de notre temps.

© Paul Cupido pour la résidence INSTANTS, Château Palmer et Leica, 2022
© Paul Cupido
© Chloé Azzopardi
À lire aussi
Paul Cupido : Éphémère
Paul Cupido : Éphémère
Né sur une petite île néerlandaise appelée Terschelling, Paul Cupido a grandi dans un environnement naturel. « Notre quotidien est rythmé…
17 mai 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Andreï Tarkovski, écosystèmes et délires psychiques, dans la photothèque de Chloé Milos Azzopardi
Un shooting rêvé ? © Chloé Milos Azzopardi
Andreï Tarkovski, écosystèmes et délires psychiques, dans la photothèque de Chloé Milos Azzopardi
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur…
21 mars 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
© Gioia Cheung
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
Du 1er au 6 juillet, Fisheye investit la cour de l’Archevêché, ce lieu emblématique des Rencontres, en plein centre d’Arles. Au programme…
18 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Explorez
La sélection Instagram #463 : tout feu tout flamme
© Anass Ouaziz / Instagram
La sélection Instagram #463 : tout feu tout flamme
Le soleil brûle dans notre sélection Instagram de la semaine. Les flammes se déchaînent, les briquets s’allument, et les lueurs rouges...
16 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
© Joachim Haslinger, Tribute to Egon Schiele, 2022 courtesy www.atelierjungwirth.com
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
C’est l’heure du récap‘ ! Cette semaine, Fisheye se plonge dans la 55e édition des Rencontres d'Arles et revient sur quelques-unes de ses...
07 juillet 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d'Uraguchi Kusukazu
© Uraguchi Kusukazu. Au large, 1974. Avec l’aimable autorisation d’Uraguchi Nozomu.
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d’Uraguchi Kusukazu
Des photographies inédites de la monumentale archive d’Uraguchi Kusukazu prennent vie aux Rencontres d’Arles. Le photographe japonais a...
04 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 4 heures   •  
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas