Sergey Skip : sortir de l’œil des maîtres

27 mars 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Sergey Skip : sortir de l’œil des maîtres
© Sergey Skip
© Sergey Skip

L’œil est double, trouble, dans un carcan flou de pourpre et de violet. Il fixe l’objectif autant qu’il s’en détourne. Était-ce un idéal ? Les clichés de Sergey Skip regardent en face comme de biais pour faire naître l’image – et la subjectivité qui lui est liée. Ils explorent, selon l’auteur, « les obsessions, les pensées parasitées, l’anxiété, la paranoïa pour s’engager dans des réponses émotionnelles, moins positives que sensuelles ». S’immerger, donc, dans le portrait, jusqu’à l’abstrait, l’aplat presque pictural des couleurs qui se mêlent et s’annulent. Entre Berlin, où il vit, et Lisbonne dont il aime la campagne en hiver, les influences de Sergey Skip sont plutôt à chercher du côté du Dublinois Bacon dont il partage les admirations (Caravage, les expressionnistes…). « L’odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux », disait d’ailleurs le peintre, citant Eschyle. Elle transpire ici d’une bouche ouverte aux dents démultipliées, des corps en performance où le regard projette et reconstruit d’impossibles proportions. L’émotivité du flou embrasse les paysages – les rues et trams de Lisbonne – pour faire du photographe un bateau ivre dont la technique est une pudeur paradoxale. Sergey Skip le concède : il prend des portraits pour « décrire quelque chose qu’[il] ne peut pas verbaliser, ou analyser, mais dont [il] peux faire l’image ». Loin d’un « scepticisme post-moderne », sa subjectivité s’affranchit de l’influence des maîtres, si prégnante soit-elle. « Certaines personnes voient la photographie comme une forme d’impasse (en comparaison de la peinture, ndlr), mais même si elle l’était, je crois que celle-ci n’a pas encore été totalement explorée.

© Sergey Skip

© Sergey Skip

© Sergey Skip
© Sergey Skip

© Sergey Skip

© Sergey Skip

© Sergey Skip

© Sergey Skip

© Sergey Skip

© Sergey Skip

© Sergey Skip
À lire aussi
Maxime Antony repousse les portes du réel 
Maxime Antony repousse les portes du réel 
C’est à l’occasion de l’annonce de finalistes du prix Picto de la Photographie de Mode 2023 que nous avons découvert une nouvelle facette…
22 mai 2023   •  
Écrit par Anaïs Viand
Vladimir Janic : sombre psychanalyse et chaos contrôlé
Vladimir Janic : sombre psychanalyse et chaos contrôlé
Fasciné par le cinéma et la psychologie, le jeune artiste serbe Vladimir Janic compose, en noir et blanc, un récit troublant où tout est…
25 janvier 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
© Julien Athonady
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
Nos coups de cœur de la semaine, Julien Athonady et Nika Sandler, emploient le médium photographique comme une manière d'entrer au plus...
15 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine