Some Say Ice : l’étrange immersion d’Alessandra Sanguinetti à Black River Falls

13 décembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Some Say Ice : l’étrange immersion d’Alessandra Sanguinetti à Black River Falls
Fall Players. Black River Falls, Wisconsin, USA, 2018 © Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Black River Falls, Wisconsin, USA, 2014 © Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos

Jusqu’au 10 février 2024, la galerie parisienne de Magnum Photos dévoile une fine sélection d’images tirées du livre Some Say Ice d’Alessandra Sanguinetti. Un voyage en monochrome au cœur du Wisconsin qui ne vous laissera pas indifférent·e. 

À l’âge de neuf ans, Alessandra Sanguinetti découvre dans la bibliothèque de sa mère l’étrange livre Wisconsin Death Trip de Michael Lesy. « Publié dans les années 1970, cet ouvrage rassemble des images d’un petit village réalisées à la fin du 19e siècle par Charles van Schaick. L’auteur les a assemblé à des titres de journaux de l’époque. Il se compose de beaucoup de visuels bizarres, très spooky », explique Samantha McCoy, directrice de la galerie Magnum à Paris. La jeune fille assimile alors, à cet instant, que ces archives entretiennent une grande part de mystère, et que tout le monde va mourir un jour ou l’autre. « Elle comprend aussi que la photographie est quelque chose qui permet d’arrêter le temps », précise la galeriste. Cette trouvaille sonne comme une évidence dans l’esprit d’Alessandra Sanguinetti et décide donc de devenir photographe. Sa carrière décolle rapidement dans le monde entier et elle rejoint l’agence Magnum en 2007. 

Néanmoins, en 2014, l’artiste qui a vécu de longues années en Argentine, se sent perdue et éprouve un grand manque d’inspiration. Mais, une lueur de créativité l’illumine en un instant. La photographe n’avait jamais oublié l’impact que ce livre lui avait procuré. « Elle se dit qu’elle va faire un retour en arrière pour aller dans ce fameux village. Elle y va sans savoir ce qu’elle va réaliser. elle souhaite faire semblant d’être une photographe originaire de ce lieu et commence alors à capturer à l’aide d’un trépied, comme le faisaient les photographes cent ans auparavant », raconte Samantha McCoy. Pendant six années, Alessandra Sanguinetti se rend, chaque hiver, à Black River Falls, dans le Wisconsin. Lorsqu’elle immortalise les habitant·es de ce village rural, elle leur demande de s’imaginer à une époque où les téléphones portables n’existent pas. À la manière dont le livre de Michael Lesy a suscité en elle un grand mystère, elle compose, à son tour, un récit visuel qui pose de nombreuses questions sans en donner de réponses. 

Fillmore St. Black River Falls, Wisconsin, USA, 2021 © Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Hayward, Wisconsin, USA, 2022 © Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos

Un noir et blanc inquiétant 

À travers ses images monochromes, une inquiétante étrangeté plane au sein de la galerie Magnum. Habituée de capturer son environnement en couleurs, il était important pour Alessandra Sanguinetti de composer Some Say Ice en noir et blanc, à l’instar de la couleur de l’hiver. Un cliché après l’autre, nos regards se posent et deviennent furtifs. Des protagonistes habités par leur rôle transpercent notre âme et de nombreux animaux, figures récurrentes de l’univers d’Alessandra Sanguinetti, viennent peupler notre imagination. « Ils sont toujours présents, ils regardent tout et partout », rapporte Samantha McCoy. Pour la galeriste, ce projet n’est pas un dialogue avec la mort. Il s’agirait plutôt de multiples miroirs où les visiteurices perçoivent leurs propres émotions et sentiments. Le silence visuel se transforme alors en un brouhaha dans nos têtes, à la recherche des réponses que la photographe nous demande d’établir. Aussi énigmatique que captivante, l’exposition Some Say Ice vous transportera dans un Wisconsin intemporel. 

À lire aussi
« Corpus anima » : un éloge des courbes en noir et blanc
« Corpus anima » : un éloge des courbes en noir et blanc
Jusqu’au 31 mai 2023, la Galerie de l’instant présente dans son antenne parisienne Corpus anima, véritable ode à la sensualité en noir et…
19 avril 2023   •  
Écrit par Léa Boisset
Magnum Génération(s) salué par le prix Franceinfo de la BD d’actualité
Magnum Génération(s) salué par le prix Franceinfo de la BD d’actualité
Paru le 2 novembre 2022, Magnum Génération(s), co-édité par Caurette et Magnum Photos, a reçu le prix Franceinfo de la bande-dessinée…
12 janvier 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Explorez
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
01 mars 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
© Philémon Barbier
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
Le Forum Vies Mobiles et le photographe Philémon Barbier se penchent sur la condition des livreur·ses travaillant pour les applications...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
04 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet