Concours #RATPxFisheye : lumière sur les médaillé·es

23 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Concours #RATPxFisheye : lumière sur les médaillé·es
© Jeanne Pieprzownik
© Guillaume Blot
© Guillaume Flandre

Le 3 avril 2024, le jury du concours #RATPxFisheye a désigné ses trois lauréat·es. Guillaume Blot, Jeanne Pieprzownik et Guillaume Flandre se démarquent ainsi par leur vision singulière du sport.

Alors que le début des Jeux olympiques arrive à grands pas, Fisheye et la RATP leur ont rendu honneur en investissant les couloirs des métros de la capitale. Jusqu’au 27 mai 2024, dix photographes parent de couleurs vives et d’énergie contagieuse les murs de treize stations du métro parisien. Une manière de donner à voir la créativité de jeunes artistes, tout en revisitant l’image du sport. Et afin d’enrichir cette exposition, un concours avait été lancé, le 1er mars, sur notre site et via Instagram. L’objectif ? Représenter les disciplines sportives avec originalité. Après avoir reçu près de 600 propositions, le jury – composé de membres du réseau RATP et de l’équipe Fisheye – s’est réuni le 4 avril dernier, et a désigné trois lauréat·es : Guillaume Blot, Jeanne Pieprzownik et Guillaume Flandre. Celleux-ci verront leurs photographies exposées sur le quai de la station Bir Hakeim, sur la ligne 6, tout au long du mois de mai 2024. Iels recevront également un abonnement à notre magazine ainsi que des cadeaux RATP.

Au flash, Guillaume Blot capture les nuances vibrantes de notre territoire. Avec un « humour tendre », il s’attache à sublimer la grâce de l’ordinaire. Une vocation qu’il poursuit dans la série Bowling, d’où est tirée l’image gagnante, représentant « Maëva et Ange, joueur·ses de bowling, un lundi après-midi moite de juillet 2023, au Xtreme Bowling d’Agde ». Elle aussi fascinée par les tons vifs, presque surréalistes, Jeanne Pieprzownik dépeint la profondeur d’un monde en proie à ses propres excès, comme la « société contemporaine au-delà des différences ». Pour le concours, elle partage son portrait du modèle Philippe Dumas, en patins à roulettes, arborant les créations de la marque Claire Barreau dans un skate park de Bagnolet. Enfin, privilégiant le monochrome, Guillaume Flandre joue avec la composition et le cadre pour illustrer la plongée d’un adolescent. « Cette photo a été prise depuis une plage improvisée de Malmousque à Marseille, d’où des groupes de jeunes s’essayent au plongeon acrobatique devant les touristes et locales·aux impressionné·es », confie-t-il. Trois écritures saisissant avec justesse la pluralité comme l’universalité du sport, dont Fisheye et la RATP souhaitent faire la part belle.

À lire aussi
Focus #59 : La tournée des bars de Guillaume Blot
05:47
© Fisheye Magazine
Focus #59 : La tournée des bars de Guillaume Blot
C’est l’heure du rendez-vous Focus de la semaine ! Cette semaine, Guillaume Blot nous ouvre les portes de ses rades préférés, ces lieux à…
04 octobre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Jeanne Pieprzownik colore le monde pour dénoncer l’égoïsme humain
Jeanne Pieprzownik colore le monde pour dénoncer l’égoïsme humain
Photographe plasticienne, Jeanne Pieprzownik peint ses images de tons bariolés pour rehausser la splendeur du monde. Inspirée par l’art…
25 juin 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
20 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Malaga, 1966 © Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas