De la poésie au génocide : nos coups de cœur photo du mois

29 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
De la poésie au génocide : nos coups de cœur photo du mois
© Jules Ferrini
Shooting stops of public transport, September 29, 2022. Mykolayiv ©Lisa Bukreyeva
© Margaux Roy
De la série Les Belles Images, 2010 © Thomas Mailaender
still de Sinjar, naissance des fantômes
© Mathis Benestebe

Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont particulièrement marquée. Des récits personnels aux visites de divers événements, c’est le moment de (re)partager nos plus belles découvertes !

Lisa Bukreyeva

À Kiev, en Ukraine, les images s’amassent, saturent les écrans, les réseaux. De ce flux continu, la photographe extrait l’horreur – celle que les médias internationaux ne montrent pas – pour questionner l’indifférence collective. Zoomant, laissant le grain s’installer, comme des marqueurs du chaos, privilégiant le monochrome pour souligner l’unité de la violence, elle ne cesse de mener ce combat qu’elle juge nécessaire. « J’ai compris que nous aurions à le prouver pendant de nombreuses années, à persuader [les autres pays du monde] à regarder nos souffrances. Nous n’en avons pas envie, mais nous n’avons tout simplement pas d’autre choix », affirme-t-elle.

Don’t look at the pain of others : la guerre en flux continu
Tortured man in the well of Motuzhun village, Kiev region, April 2022, C-type, 11x18cm ©Lisa Bukreyeva
Don’t look at the pain of others : la guerre en flux continu
Entre travail documentaire et archéologie engagée du conflit ukrainien, Don’t Look at the Pain of Others, une série de Lisa Bukreyeva…
30 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin

Margaux Roy

Véritable travail de plasticienne, Calques rend hommage à la minutie des retouches sur Photoshop. « En analysant mes fichiers durant ce stade, je me suis rendu compte de tous ces petits gestes que j’avais pratiqués. Je voulais mettre en avant ce travail manuel, de précision », explique Margaux Roy. Sur les feuilles fragiles et transparentes, elle pose son pinceau, distille des couleurs pastel, souligne les traits qui servent à sublimer l’image. Aux frontières de l’abstrait, on y devine alors la subtilité et la délicatesse de ces détails, qui donnent vie à une photographie. Une manière tendre et insolite de donner à voir cette partie souvent mal connue de la profession.

Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
© Margaux Roy
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
Avec Calques, Margaux Roy explore le quotidien intimiste des maîtres de la retouche. En dispersant ou en superposant les couches, elle…
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger

Thomas Mailaender

« Thomas Mailaender travaille presque toujours à partir de choses trouvées, et entend comprendre comment trouver des manières différentes de faire vivre ces images qu’on ne remarque pas », annonce Simon Baker, directeur de la MEP. Avec Les Belles Images, une carte blanche à Thomas Mailaender, l’espace d’exposition devient le théâtre de curieuses installations. Voiles de bateau, émail, cabane de chasse, stickers, vers à farine ou même peaux humaines s’y croisent, pour accueillir la collection d’images d’archive de l’artiste. Une scénographie folle, à hauteur de l’incroyable créativité de son auteur.

Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
De la série Illustrated People, 2013 © Thomas Mailaender
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
Jusqu’au 29 septembre, la Maison européenne de la Photographie laisse carte blanche à Thomas Mailaender. Un pari réussi pour l’artiste…
17 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Sinjar, la naissance des fantômes

Août 2014. L’État islamique envahit la région du mont Sinjar, habité principalement par la minorité yézidie. Un génocide dont elle pense encore aujourd’hui les cicatrices. Dans le Kurdistan irakien, Alexe Liebert, réalisatrice, et Michel Slomka, photographe, interrogent des rescapées – contraintes de devenir esclaves sexuelles de Daech – et des combattants, pour témoigner de l’horreur, pour « dire – il faut dire », assène la voix off du film. Une œuvre entièrement autoproduite d’une force saisissante, à visionner absolument.

Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
still de Sinjar, naissance des fantômes
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
En salle à partir du 19 juin 2024, le film Sinjar, naissance des fantômes, réalisé par Alexe Liebert, avec les photographies de Michel…
19 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas

10/10

Du 1er au 6 juillet, Fisheye fait la part belle à la création émergente ! Investissant la cour de l’Archevêché, l’exposition 10/10 est l’une des nombreuses activités prévues lors de la semaine d’inauguration des Rencontres d’Arles. Le concept ? Un événement regroupant 50 images de dix photographes – étudiant·es ou jeunes diplômé·es – venu·es d’écoles françaises et internationales. Une sélection donnant à voir le talent de cette nouvelle génération d’auteurices.

Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
© Gioia Cheung
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
Du 1er au 6 juillet, Fisheye investit la cour de l’Archevêché, ce lieu emblématique des Rencontres, en plein centre d’Arles. Au programme…
18 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Explorez
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 5 heures   •  
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Les Cowboys Créoles dans l'objectif de Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux
Les Cowboys Créoles dans l’objectif de Chloé Kerleroux
Avec la série Cowboys Créoles, Chloé Kerleroux rend hommage à la figure du vacher noir, personnage emblématique de l’histoire...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Odette England : armes de proies
© Odette England
Odette England : armes de proies
Dans Woman Wearing Ring Shields Face From Flash, Odette England met en lumière le parallèle existant entre photographie et armes à feu....
18 juillet 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
© Juliette-Andréa Élie, œuvre réalisée dans le cadre d'une résidence au musée Nicéphore Niépce
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
Cette semaine, plongée dans l’œil de Juliette-Andréa Élie. Au moyen de diverses techniques, la photographe et plasticienne compose des...
À l'instant   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 5 heures   •  
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger