Fisheye #66 : les femmes qui font la photo

01 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Fisheye #66 : les femmes qui font la photo
© Jessica Gianelli
© Fisheye Magazine
© Odette England

En parallèle de notre actualité aux Rencontres d’Arles, le début du mois de juillet est aussi marqué par la sortie de notre dernier numéro, dédié aux femmes photographes ! Un engagement porté par un constat sans appel : le combat pour l’égalité est loin d’être terminé.

« La place des femmes dans la photographie, en tant qu’autrices ou actrices, a évolué depuis quelques années. Les questions de représentativité, de parité et d’équité font progressivement leur chemin. Sous la pression d’associations, d’artistes, d’éditrices, de galeristes, de médias, mais aussi d’institutions et de festivals, la reconnaissance de l’importance des femmes dans le 8e art gagne du terrain (…). Mais de l’avis de l’ensemble de nos interlocuteurices, en dépit des avancées, il reste encore des inégalités à combattre – dans l’histoire de la photographie comme dans ses manifestations concrètes : expositions, publications, projections… » Après avoir dédié un hors-série aux femmes photographes, collaboré avec Women In Motion, le prix féministe à l’initiative de Kering, ou encore avec Elles x Paris Photo, s’attachant à conserver une parité constante dans ses publications, la rédaction de Fisheye consacre son numéro d’été à celles qui font du 8e art le cœur de leur métier. Mises au point par des spécialistes de l’image, entretiens avec Laia Abril, photographe engagée et autrice de A History of Misogyny, et Ingrid Milhaud, directrice photo de la revue militante La Déferlante, témoignages d’éditrices photo… Au menu de notre dossier thématique, un tour d’horizon des luttes qu’il nous faut continuer de mener pour parvenir à abolir les injustices sexistes.

Loin des filtres et des clichés

Également au cœur de notre cahier central, les femmes photographes partagent des récits poignants, délicats, actuels. Créant à partir de scénarios qu’elle se plaît à imaginer, Marisol Mendez questionne, dans Madre, la représentation blanche, misogyne et coloniale des femmes boliviennes, croisant folklore, portraits frappants et iconographie catholique. Brodant ses photographies, qu’elle définit comme des « images-sensations », Sabatina Leccia traverse la nuit et la recouvre d’un voile poétique où s’accroche le réel pour laisser place à l’onirisme. À l’aide de centaines de photos d’archives datées des années 1930 à la fin du 20e siècle, Odette England pointe du doigt les rapports de dominations, et les violences ordinaires et domestiques contre les femmes. « Un assaut constant » traduit par des visages cachés – par des mains, pour les “victimes”, et par un objectif pour les “assaillants”. En noir et blanc, Chloé Jafé pointe son objectif vers les femmes qui soutiennent leurs maris au sein de la mafia japonaise. Des figures fortes dont elle peint un portrait poignant, loin des clichés et des filtres apposés sur le pays du Soleil Levant. D’origines et de cultures différentes, Lebohang Kganye, Flora Nguyen et Adeline Rapon explorent, toutes à leur manière, l’impact et les séquelles du colonialisme dans des séries croisant explorations plasticiennes, images d’archives et créations modernes. Enfin, à travers Femmes d’Alger dans leurs nouveaux appartements, Lydia Saidi recueille les témoignages et photographie celles qui choisissent de quitter le foyer familial, en Algérie, pour mener une vie de célibataire. Un choix personnel déconstruisant les codes d’une société ancrée dans des codes patriarcaux.

À lire aussi
Flora Nguyen déconstruit les représentations coloniales de la femme asiatique fantasmée
© Flora Nguyen
Flora Nguyen déconstruit les représentations coloniales de la femme asiatique fantasmée
Photographe française d’origine vietnamienne, Flora Nguyen croise les arts pour construire une œuvre sensible et engagée, questionnant…
23 août 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Adeline Rapon : à notre vie, à notre mort, à nos aïeux
© Adeline Rapon
Adeline Rapon : à notre vie, à notre mort, à nos aïeux
Artiste et influenceuse, pourtant bien loin de se limiter à des posts promotionnels, Adeline Rapon milite pour le décolonialisme, le…
03 novembre 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l'œil de Sabatina Leccia : le charme onirique de la nature
© Sabatina Leccia, Traverser la nuit, 2023 / Courtesy of Galerie XII
Dans l’œil de Sabatina Leccia : le charme onirique de la nature
Cette semaine, plongée dans l’œil de Sabatina Leccia, artiste française qui se plaît à expérimenter avec la matière. Pour Fisheye, elle…
18 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Explorez
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 4 heures   •  
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Les Cowboys Créoles dans l'objectif de Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux
Les Cowboys Créoles dans l’objectif de Chloé Kerleroux
Avec la série Cowboys Créoles, Chloé Kerleroux rend hommage à la figure du vacher noir, personnage emblématique de l’histoire...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Odette England : armes de proies
© Odette England
Odette England : armes de proies
Dans Woman Wearing Ring Shields Face From Flash, Odette England met en lumière le parallèle existant entre photographie et armes à feu....
18 juillet 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 4 heures   •  
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas