La sélection Instagram #441 : à nos amours

13 février 2024   •  
La sélection Instagram #441 : à nos amours
© Kwabena Sekyi Appiah-nti / Instagram

À l’approche de la Saint-Valentin, notre sélection Instagram raconte les tendres amours qui adviennent parfois dans une vie. Pour saisir ce graal qui n’obéit qu’à sa propre logique, le mieux est peut-être de se laisser bercer par sa musique aux mille variations, qu’expriment la puissance de ces images. Le « voulez-vous » solitaire, partagé, sensuel, incongru, simple, cru ou exalté !

@sekyii

Du Suriname au Ghana, Kwabena Sekyi Appiah-ntij se laisse guider par la beauté des instants qui s’offrent à lui. Ce jeune photographe installé à Amsterdam pose un regard percutant sur les êtres et les liens qu’iels nouent entre elleux. Ses clichés donnent à contempler une intimité pudique en même temps qu’une douceur infinie.

© Kwabena Sekyi Appiah-nti / Instagram
© Kwabena Sekyi Appiah-nti / Instagram

@chevergreen

Sur le compte Instagram de @chevergreen se trouvent visions mythiques d’une jeune photographe et baroudeuse passionnée, qui capture l’amour sous son jour le plus radieux. Sombres, enchanteresses, les atmosphères érotiques qu’elle déploie se distinguent avant tout par leur intensité, et leur sobriété.

© @chevergreen / Instagram
© @chevergreen / Instagram

@aawaari

Lorsqu’elle ne réalise pas des photographies de mode, l’artiste visuelle Gopi Vadsak raconte des histoires. Des fragments d’émotions au sein desquels le langage corporel des sujets témoigne d’un amour calme, paisible et pudique. Un amour saisi dans des teintes chaudes ou froides, des compositions harmonieuses pleines de douceur.

© Gopi Vadsak
© Gopi Vadsak
© Gopi Vadsak
© Gopi Vadsak

@nany__art

Les photographies romantiques et oniriques de l’artiste ukrainienne Anya semblent tout droit sorties d’un contes de fée. Une impression qui est renforcée par l’usage du flou artistique ainsi que par les éléments qui figurent dans ses images : lustre royal, bibliothèque sculpturale en bois remplies de livres, tenue au style baroque, présence de fleurs à la façon de La Belle et la Bête… On s’y croirait !

© Anya
© Anya
© Anya
© Anya

@artemsub

Installé à Moscou, l’artiste pluridisciplinaire Artem Subbotin réalise des portraits en tout genre, dans le milieu du sport comme dans celui de la publicité pour des marques de bijoux. Et bien souvent, le regard des modèles vient transpercer l’objectif pour véhiculer tout un panel d’émotion. En couleurs comme en noir et blanc, surgissent alors des photographies empreintes de tendresse et de passion.

© Artem Subbotin
© Artem Subbotin
© Artem Subbotin
© Artem Subbotin
Explorez
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill