Le Prix James Barnor annonce son lauréat 2023 ! 

Le Prix James Barnor annonce son lauréat 2023 ! 
"Growing on darkness" © Mário Macilau
« Circle of Memories » © Mário Macilau
« Circle of Memories » © Mário Macilau
« Faith » © Mário Macilau

Photographe et activiste, Mário Macilau a été élu lauréat de la seconde édition du Prix James Barnor ce mercredi 25 octobre. Ses monochromes saisissants et son approche sociale ont subjugué le jury. Lumière sur cet artiste pluridisciplinaire mozambicain et son remarquable engagement. 

Carton plein pour Mário Macilau ! Après avoir été élu 31e lauréat du Prix Roger Pic en avril dernier, l’artiste et activiste originaire du Mozambique a été distingué par la deuxième édition du Prix James Barnor ce mercredi, au cœur du FOMU, le musée de la photographie d’Anvers. Créée en 2022 par l’artiste ghanéen James Barnor, la récompense vise à soutenir un·e photographe africain·e à mi-carrière en se focalisant, chaque année, sur une région différente du continent. Consacrée à l’Afrique de l’Ouest, la première édition a été remportée par la Béninoise Sènami Donoumassou. Cette année, un panel d’expert·es de l’art contemporain africain a rassemblé des photographes résidant en Afrique de l’Est pour concourir au Prix. Nommé par Owanto, artiste gabonaise, et Christine Barthe, responsable de la collection photographique du musée du quai Branly, le travail de Mário Macilau a conquis le jury. Le nouveau lauréat remporte une bourse de 10 000 euros. 

Sensibilité artistique et engagement politique 

Questions d’identité, problématiques politiques ou encore conditions environnementales, les thématiques traitées par Mário Macilau résonnent avec évidence dans le territoire africain, mais également dans le monde entier. Marqué par son expérience de travail pour aider sa famille alors qu’il n’était qu’un enfant, l’artiste, né en 1984, dévoile des sujets imprégnés d’une grande sensibilité qui se lient entre eux naturellement. Teintées majoritairement d’un noir et blanc profond et percutant, ses images transpercent les regards et se suffisent à elles-mêmes pour rendre compte des histoires que le photographe souhaite partager. En montrant la sombre réalité de la vie quotidienne de son pays et d’ailleurs, notamment comment l’environnement bouleverse les individus, Mário Macilau œuvre à développer une conscience sociale. Naviguant entre Maputo, la capitale du Mozambique où il est né, Lisbonne et Le Cap, l’artiste activiste ne cesse d’explorer le monde et de saisir des scènes remplies d’humanité et de fraternité dans l’espoir d’un avenir meilleur. 

« Circle of Memories » © Mário Macilau
« Growing on darkness » © Mário Macilau
« Faith » © Mário Macilau
« Faith » © Mário Macilau
À lire aussi
Mário Macilau, lauréat du Prix Roger Pic 2023, s’expose à la Fisheye Gallery
Faith © Mário Macilau / Movart Gallery
Mário Macilau, lauréat du Prix Roger Pic 2023, s’expose à la Fisheye Gallery
Du 12 septembre au 21 octobre, la Fisheye Gallery se fera l’écrin des compositions de Mário Macilau. Dans Faith, le lauréat du 31e Prix…
08 septembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La lauréate de la première édition du Prix James Barnor a été annoncée !
La lauréate de la première édition du Prix James Barnor a été annoncée !
Ce vendredi 8 juillet, le Prix James Barnor a dévoilé le nom de sa première lauréate : Sènami Donoumassou ! Dans son œuvre, la…
08 juillet 2022   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Explorez
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
© Philémon Barbier
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
Le Forum Vies Mobiles et le photographe Philémon Barbier se penchent sur la condition des livreur·ses travaillant pour les applications...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
04 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
© Paul Wolff, « Femme en maillot de bain avec ombres de plantes », 1932, tirage d'origine, Collection Christian Brandstätter / Courtesy of Pavillon Populaire
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
01 mars 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
© Philémon Barbier
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
Le Forum Vies Mobiles et le photographe Philémon Barbier se penchent sur la condition des livreur·ses travaillant pour les applications...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
04 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet