Les nuances sauvages de Nicolas Leconte

24 novembre 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Les nuances sauvages de Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte

Avant même de capturer un paysage, un ciel ou des fleurs, Nicolas Leconte saisit une palette foisonnante de couleurs. Un rouge enivrant s’entremêle à la douceur d’un jaune réconfortant, le bleu intense de l’océan entre en harmonie avec le vert de l’environnement… Les combinaisons sont infinies, tout comme l’imagination et la créativité de l’artiste. Autodidacte, Nicolas Leconte débute le médium il y a sept ans, en parallèle de ses études d’ingénieur en urbanisme. Son attrait se porte rapidement vers la colorimétrie que lui offre les panoramas bretons et normands. « Je ne peux que difficilement concevoir une photographie sans y apporter de la couleur, d’une manière ou d’une autre. Je trouve le monde un peu trop gris, et l’idée d’apporter un peu de gaieté, de mettre en valeur ces différentes teintes au quotidien, est quelque chose que j’aime », précise le photographe âgé de 28 ans. Pastel ou vives, les couleurs jouent entre elles et composent un ensemble d’œuvres vaporeuses où l’invitation au songe transperce notre psyché. « Ce que j’affectionne, c’est immortaliser ce qui me plaît, les souvenirs que je veux garder, mais aussi les rêves que je souhaite créer », ajoute l’artiste. Pour constituer cet univers onirique, Nicolas Leconte ne cesse d’expérimenter le médium argentique et numérique. La photographie devient alors, pour lui, un « outil puissant quand les mots ne suffisent plus ». Qu’elles effleurent les cieux, dansent avec des silhouettes en double exposition ou reposent à l’intérieur d’une voiture, les fleurs habillent avec finesse cette sphère où il fait bon flâner. À l’instar de ses images, Nicolas Leconte conclut avec poésie : « J’aime capturer mon époque, j’apprécie montrer la beauté où je la vois, la vie là où on ne la regarde pas. » 

© Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte

© Nicolas Leconte

© Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte

© Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte

© Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte
© Nicolas Leconte
À lire aussi
Dans l’œil de de Stephanie O’Connor : les couleurs ne sont qu’illusion
© Stephanie O’Connor
Dans l’œil de de Stephanie O’Connor : les couleurs ne sont qu’illusion
Cette semaine, plongée dans l’œil de Stephanie O’Connor. De retour en Nouvelle Zélande après avoir vécu à Berlin, la photographe s’est…
06 novembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Viviane Sassen à la MEP : mode couleurs
© Viviane Sassen / Courtesy of MEP
Viviane Sassen à la MEP : mode couleurs
Jusqu’au 11 février 2024, Viviane Sassen s’expose à la Maison européenne de la photographie à l’occasion d’une rétrospective d’envergure….
02 novembre 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La danse des couleurs
La danse des couleurs
Oscillant entre abstraction et figuration, Chiron Duong, jeune photographe vietnamien, révèle une part de son imaginaire colorée dans…
18 mai 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Explorez
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill