Promenades Photographiques : une célébration du mouvement

30 juin 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
Promenades Photographiques : une célébration du mouvement
© Alexa Brunet
© Alexa Brunet

Les Promenades Photographiques inaugure sa 19e édition sous le signe du mouvement. Des nouveaux lieux sont ouverts pour l’occasion dans toute la région, formant une balade photographique et patrimoniale. Parmi les expositions présentées, celle d’Alexa Brunet un parcours photographique librement inspiré du mythe d’Homère qui explore notre rapport aux technologies numériques. Du 30 juin au 30 août à Blois.

Après 18 éditions, le festival les Promenades Photographiques se renouvelle cette année en se déployant dans des nouveaux lieux. L’image y sera encore une fois célébrée sous toutes ses formes. Mais cette fois, le patrimoine culturel de la région devient protagoniste, en alliant une balade photographique et une découverte du territoire. Cette 19e édition est marquée par l’ouverture du CAPITOLE, Centre d’art visuel. Situé au cœur de la ville de Blois, cet ancien cinéma sera ouvert toute l’année et permettra la diffusion de différentes formes photographiques, documentaires, plasticiennes, hybrides. Comme à vouloir retranscrire cette expérience de transition vers un nouveau format, le thème de l’année est le mouvement. Le titre du festival ? E pur si muove, en hommage à Galilée, qui prononça cette phrase lors de son procès par l’Inquisition catholique qui s’opposait à sa théorie héliocentrique du système solaire. « Et pourtant, elle bouge » il aurait lancé, une fois acquitté, en se référant à la Terre.

Les Promenades Photographiques se veulent une curation à la croisée des chemins : scientifique, mécanique, intellectuel, populaire, social. Le mouvement réunit les auteurices de cette 19e édition, qui fait la part belle au photoreportage. Parmi elleux, Alexa Brunet, exposée au Musée d’Histoire Naturelle, aborde la thématique de la dystopie, en y apportant poésie et humour. La photographe documentaire Delphine Blast sera également exposée au Jardin de la Fondation du Doute, l’occasion de découvrir ses portraits-reportages. Le festival accueillera aussi le travail de Jérémy Lempin, photoreporter au travail au long cours, qui s’est notamment penché sur le traitement des malades terminaux·les et sur le suivi des soldats souffrant d’un stress post-traumatique. Un focus spécial sur les photoreporters de l’agence MYOP sera présenté au CAPITOLE.

© Alexa Brunet

© Alexa Brunet

Alexa Brunet : Ulysse dans la Technopolis

Odyssée 2.0 d’Alexa Brunet propose une lecture du mouvement basée sur l’Odyssée d’Homère. À travers le voyage d’un Ulysse des temps modernes, elle explore notre rapport aux technologies numériques. Le héros est ici plongé dans une ville fictive, Technopolis, régie par les technologies de l’information, la surcommunication et l’invasion des outils « smart » dans l’espace urbain. Ulysse est confronté à plusieurs aspects de la vie dans la métropole ultra-connectée : l’économie de surveillance, la présence constante des drones, la sexualité virtuelle, la police prédictive et bien sûr, l’identité numérique.

« Mes images illustrent les différents chapitres de cette Odyssée moderne, explique Alexa Brunet. Elles sont parfois angoissantes, parfois humoristiques, voire absurdes et mobilisent l’univers visuel de la science-fiction à partir de fragments contemporains, qu’il s’agisse d’objets de consommation au design streamline ou d’architectures brutalistes issues de grandes villes françaises. » Pour ce travail, la photographe s’est alliée avec le sociologue Félix Tréguer, chercheur associé au Centre Internet et Société du CNRS.

« Une prise de conscience se fait jour et Ulysse se décidera finalement à briser ses chaînes pour rentrer à Ithaque. À travers le récit de cette libération, il s’agit de rappeler que, face à l’informatisation de nos villes et de nos vies toutes entières, la partie n’est pas encore jouée. »

© Edouard Elias
© Joris Degas
© Joris Degas
© Aurélien Goubau
© Olivier Coulange
Explorez
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
© Karolina Wojtas
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
Paysages japonais, matchs de catch mexicains, guerre centenaire, religions futuristes, soirées érotiques, amitiés artificielles… Comme...
07 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 8 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet