La sélection Instagram #457 : un souffle de candeur

04 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
La sélection Instagram #457 : un souffle de candeur
© Irene Baqué / Instagram

Les photographies de notre sélection Instagram de la semaine respirent l’innocence. Rires d’enfants, couleurs chatoyantes et imaginaires débordants nous plongent dans un bain de jouvence. Les artistes invitent à jouer dans un monde de fraîcheur, de liberté et d’insouciance, comme dans les souvenirs d’antan. 

@jas.leonard

Les regards candides, les journées à la plage, les ballons à eau… Jas Leonard documente sa vie de mère dans un petit village du sud de l’Australie. Si ses images replongent dans un bonheur enfantin, elles persistent à se questionner sur les choix d’élever sa progéniture loin de tout. Liberté totale ou isolement contraint ?

© Jas Leonard / Instagram
© Jas Leonard / Instagram

@irenebaque

Installée entre l’Angleterre et l’Espagne, Irene Baqué conte des histoires visuelles où les couleurs vibrent et les compositions transportent là où la légèreté règne. À travers le film ou la photographie, elle explore les quêtes d’identité et la question du genre dans une intimité et une délicatesse empreinte de réel.

© Irene Baqué / Instagram
© Irene Baqué / Instagram

@sunnook_film

Les couleurs chaudes des photographies argentiques de Yusuke rappellent les vacances d’été. Il arpente les rues et les intérieurs, à la recherche de douceur, de perspectives et peut-être un peu de naïveté, tout en incorporant les rires et les poses espiègles de sa fille, qui se prête volontiers au jeu. 

© sunnook_film / Instagram
© sunnook_film / Instagram

@mehrdadmosaferii

En proie à l’évasion, le photographe iranien Mehrdad Mosaferi capture les histoires taries dans la brume. Celles des plages d’Iran, celles des rues parisiennes, où quelques moments candeur, couleurs « entre chiens et loups », viennent caresser l’œil de celle ou de celui qui regarde.

© Mehrdad Mosaferi / Instagram
© Mehrdad Mosaferi / Instagram

@malbphotography

Dans l’univers féerique de Mallory Barry, tout le monde semble s’amuser. La photographe fait autant jouer ses modèles que son imagination dans des décors presque irréels, où respire l’insouciance. Elle déploie les procédés photographiques avec frivolité pour créer les rêves de son enfant intérieur.

© Mallory Barry / Instagram
© Mallory Barry / Instagram
À lire aussi
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le…
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
© Wayan Barre
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
La Louisiane, une région occupée par des dizaines d’usines pétrochimiques, possède l’un des taux les plus élevés de cancer et de maladies…
22 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
© Julian Slagman
Looking at my brother : mes frères, l’appareil et moi
Projet au long cours, Looking at My Brother déroule un récit intime faisant éclater la chronologie. Une lettre d’amour visuelle de Julian...
09 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Rafael Medina : corps libres et désirés 
© Rafael Medina
Rafael Medina : corps libres et désirés 
En double exposition, sous les néons des soirées underground, Rafael Medina développe un corpus d'images grisantes, inspirées par les...
27 juin 2024   •  
Écrit par Anaïs Viand
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
© Nanténé Traoré, Late Night Tales, 2024 / Un ou une artiste que tu admires par-dessus tout ?
Pierre et Gilles, in-quiétude et Cyclope : dans la photothèque de Nanténé Traoré
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
26 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 3 heures   •  
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
© Ludivoca De Santis
Onironautica : les rêves lucides, l’IA des êtres humains
Collections d’images venues de rêves lucides, Onironautica de Ludovica De Santis interroge, au travers de mises en scène intrigantes...
19 juillet 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas