Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride

27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić

Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. Depuis nos débuts, la communauté queer et son incroyable diversité a su nourrir notre curation. Qu’elle capture une notion de famille recomposée, explore ses différences à coups d’expérimentations plastiques ou devienne l’archiviste d’une histoire tumultueuse, elle ne cesse de nous inspirer. À l’occasion du mois des fiertés, et de la sortie de notre dernier numéro, dédié à la communauté LGBTQIA+, lumière sur certain·es d’entre elleux : Rene Matić, Nicola Le Calzo, SMITH, Karlo Martinez, Zoé Chauvet et William Zou.

© Rene Matić

Bien s’occuper de ses kids

Fêtes, rires, retrouvailles, confidences… Au flash, dans l’intimité des appartements ou la tranquillité d’un jardin, Rene Matić capture, à l’aide son 35 mm, les joies qui ponctuent les instants passés avec sa famille recomposée. Originaire de l’est de l’Angleterre, l’auteurice non-binaire a documenté, pendant trois ans, l’amour qui émane de sa communauté, la libération qu’elle chérit à chaque moment. Des fragments chaleureux contrastant avec la réalité d’un gouvernement toujours plus fermé aux changements. Alors, pour braver l’intolérance, et célébrer leur singularité, l’artiste imagine un pays utopique, où ne cesse de naître le bonheur – loin de toute notion de carcan. « Mon livre est l’opposé de ce que le terme “définition” évoque », précise-t-iel d’ailleurs.

C’est aussi au flash que Nicola Lo Calzo construit LYANNAJ (« faire le lien, allier et rallier », en créole, ndlr), un projet réalisé dans le cadre de la grande commande photographique lancée par le ministère de la Culture. Désireux de rendre hommage à la dimension familiale des communautés queers – on pense notamment à la culture ballroom, où les danseur·ses se regroupent dans des houses, gérées par des mothers et fathers qui s’occupent de leurs kids – le photographe s’immisce dans ces lieux où l’entraide règne. Au cœur des fêtes et des célébrations, il dénonce l’homotransphobie en rendant hommage à la pluralité de la communauté LGBTQIA+. « Il n’est pas question de réduire l’expérience queer à une identité figée. Au contraire, ce qui m’intéresse, c’est de montrer son hétérogénéité », affirme-t-il.

© Nicola Lo Calzo

© Rene Matić

© Nicola Lo Calzo
© William Zou

L’archive : une représentation sans faille

Adoptant une écriture plus douce, où règnent lumière naturelle, natures mortes sensuelles et archives mélancoliques, William Zou imagine quant à lui, avec Soliloquy, un récit alternatif entre deux époques. « En replaçant les notions de queerness, de diaspora et de famille dans de nouveaux échos spatiotemporels, je cherche à révéler l’identité en tant qu’expérience fragmentée en continuelle métamorphose », explique-t-il. Lui-même venu de Budapest, l’auteur croise des fragments d’histoire de sa famille originaire d’Asie de l’Est à sa propre vision d’une identité en perpétuelle évolution. Une manière poétique de s’émanciper des cases qui formatent l’existence, pour mieux vivre son individualité.

Un travail d’archiviste qui passionne également Zoé Chauvet. Dans Altær, expérimentations visuelles aux frontières de l’abstrait croisent des portraits de proches et même des paysages naturels. Un panorama intimiste illustrant à la fois la diversité humaine et le besoin d’ancrer, de manière tangible, les récits qui animent les communautés. « À mon sens, la mémoire, c’est le pouvoir. Disposer d’archives, c’est pouvoir dire : on existe, on a une histoire commune. Cela permet de se rappeler des luttes passées pour pouvoir construire celles qui viennent », confie celle qui n’a de cesse d’étoffer sa bibliothèque visuelle pour une meilleure représentation.

© Zoé Chauvet, Altær, « Highlight », 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L’EXPO
© Zoé Chauvet, Altær, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L’EXPO
© William Zou

© SMITH

L’exploration en tous genres

C’est tout un univers que construit l’artiste visuel SMITH pour, lui aussi, témoigner d’un état : la désidération, cette perte de connexion à l’espace et à l’environnement qui semble toucher la population entière. Croisant caméras thermiques, infrarouges, vidéos et même installations sonores et échangeant avec un astronaute, un danseur ou même un chasseur de météorite, l’auteur multiplie les expérimentations et érige un univers hors du réel où « les genres, les espaces, le minéral, l’humain, le végétal » s’enlacent en harmonie. Alors, dans cette atmosphère unique où naviguent les êtres et leur environnement, les liens invisibles qui composent notre monde apparaissent, et nous rappellent leur importance.

Enfin, explorant lui aussi les confins du médium photographique, Karlo Martinez s’empare de l’art du collage pour rendre hommage à la communauté queer. Dans son œuvre, autoportraits, architecture et montages suggestifs illustrent, non sans humour, le besoin d’assumer sa sexualité dans un monde hétéronormé. Fasciné par l’imagerie pornographique, il imagine ainsi non seulement une célébration de la sexualité et du regard queer, mais aussi un hommage aux travailleur·ses du sexe, « une industrie souvent dénigrée ou jugée honteuse », commente-t-il.

© Karlo Martinez

© Karlo Martinez

À lire aussi
Queerness, amour et imperfections : le pays idéal de Rene Matić
Queerness, amour et imperfections : le pays idéal de Rene Matić
Plongée intime dans le monde de Rene Matić, Flags for countries that don’t exist but bodies that do se lit comme une lettre d’amour à la…
20 janvier 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La Queer Family de Nicola Lo Calzo
David, artiste et danseur pendant The Big Print Ball Part II, Le Flow, Paris.
La Queer Family de Nicola Lo Calzo
Depuis son arrivée à Paris, en 2005, le photographe d’origine italienne chronique régulièrement son entourage et sa « queer family »….
31 août 2023   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Soliloquy : queerness et diaspora, William Zou recompose son identité fragmentée
© William Zou
Soliloquy : queerness et diaspora, William Zou recompose son identité fragmentée
Dans « Soliloquy », William Zou fragmente la narration, sème le chaos dans la temporalité pour recomposer un récit alternatif composé de…
21 novembre 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Zoé Chauvet, archiviste et philosophe de son époque
Zoé Chauvet, archiviste et philosophe de son époque
Croisant abstractions colorées et portraits délicats, Zoé Chauvet développe une archive intimiste de son propre univers. Une manière pour…
06 février 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus #41 : SMITH et la quête d’une utopie cosmique
Focus #41 : SMITH et la quête d’une utopie cosmique
C’est le grand retour de Focus ! Et pour inaugurer cette nouvelle saison, nous vous invitons à plonger dans l’univers de SMITH, dont le…
05 avril 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Karlo Martinez : controverser pour exister
Karlo Martinez : controverser pour exister
Aux frontières du collage, de l’architecture et de la photographie, Karlo Martinez érige des montages sulfureux à la composition…
05 octobre 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
How I Met Jiro : les marges d'Osaka révélées par Chloé Jafé
© Chloé Jafé
How I Met Jiro : les marges d’Osaka révélées par Chloé Jafé
Avec How I Met Jiro, livre édité conjointement par The(M) Editions et IBASHO, Chloé Jafé clôt une trilogie en trois chapitres qui conte...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
© Campbell Addy
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
Jeune photographe à l'ascension fulgurante, Campbell Addy s'engage corps et âme pour offrir une visibilité aux personnes noires et queer...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
© Michael Young
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·es dans nos pages....
12 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Ludivine : Figures imposées, figures libres : l’au-delà de la violence sexuelle
© Nathalie Champagne
Ludivine : Figures imposées, figures libres : l’au-delà de la violence sexuelle
Croisant images documentaires, mises en scène et divers documents, Ludivine : Figures imposées, figures libres, série au long cours...
11 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
How I Met Jiro : les marges d'Osaka révélées par Chloé Jafé
© Chloé Jafé
How I Met Jiro : les marges d’Osaka révélées par Chloé Jafé
Avec How I Met Jiro, livre édité conjointement par The(M) Editions et IBASHO, Chloé Jafé clôt une trilogie en trois chapitres qui conte...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
© Eudora Welty
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
Du 26 juin au 29 septembre le Pavillon Populaire de Montpellier exposera Eudora Welty et Gabriele Münter, deux femmes artistes majeures...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
© Campbell Addy
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
Jeune photographe à l'ascension fulgurante, Campbell Addy s'engage corps et âme pour offrir une visibilité aux personnes noires et queer...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
© Michael Young
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·es dans nos pages....
12 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas