Les coups de cœur #490 : Guillaume Nedellec et Simona Pampallona

29 avril 2024   •  
Les coups de cœur #490 : Guillaume Nedellec et Simona Pampallona
© Guillaume Nedellec
© Guillaume Nedellec

Nos coups de cœur de la semaine, Guillaume Nedellec et Simona Pampallona, nous plongent tous·tes deux dans une esthétique en clair-obscur, le temps d’une pause dans l’existence. Le premier évoque la triste fin progressive d’une congrégation religieuse, tandis que la seconde capture ses promenades quotidiennes dans la capitale italienne.

Guillaume Nedellec

« Avec Seule Étoile, l’élan d’une vocation, je réalise un travail pictural autour du crépuscule de la congrégation des sœurs hospitalières de Beaune. J’y parle de l’altruisme de ces femmes extraordinaires qui ont dédié leur vie aux malades et à Dieu », explique Guillaume Nedellec. Ce dernier a entamé cette série à la suite d’une demande de sa compagne, qui souhaitait avoir « un beau portrait » de sa tante Louise, l’une des femmes qui ont fait ce vœu religieux. « Depuis 1971, plus aucune sœur ne les a rejointes. La congrégation va donc probablement s’éteindre dans les années à venir. En réalisant ce travail, j’ai immédiatement été touché par leur don à l’autre, qu’il soit Homme ou Dieu. Lors de mes différents séjours parmi elles, j’ai compris leur chemin de vie, leur engagement et leur foi. Je me suis laissé guider par nos échanges et par les lieux d’où émanent tant de vibrations », poursuit-il. À mesure qu’il leur rend visite, le photographe remplit des carnets de notes et multiplie les enregistrements de leurs conversations. Réalisés à la chambre sur plans-films couleur, ses tirages cristallisent ainsi avec pudeur le tournant d’une histoire vieille de six cent ans qui semble tristement vouée à ne plus être qu’un souvenir.

© Guillaume Nedellec
© Guillaume Nedellec
© Guillaume Nedellec
© Guillaume Nedellec
© Simona Pampallona

Simona Pampallona

« Je photographie depuis l’âge de 15 ans, et je n’ai jamais pensé à faire autre chose dans la vie », assure Simona Pampallona. Accompagnant des réalisateurices telles qu’Alice Rohrwacher, elle alterne souvent entre son activité de photographe de cinéma et ses projets d’autrice. Très attachée à sa ville d’origine, Rome, la photographe capture inépuisablement son mouvement, ses lumières et ses habitant·es. Friande de pouvoir découvrir des endroits inexplorés sans avoir besoin de voyager, son dernier projet raconte ses promenades à travers les rues de son quartier, et ses nombreuses interrogations quotidiennes. « Parfois, je me demande si je peux transformer mes pensées en photographies et parfois, je me demande le contraire : les photos peuvent-elles se transformer en pensées ? », sonde-t-elle.

© Simona Pampallona
© Simona Pampallona
© Simona Pampallona
© Simona Pampallona
© Simona Pampallona
À lire aussi
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
© Julien Athonady
Les coups de cœur #488 : Nika Sandler et Julien Athonady
Nos coups de cœur de la semaine, Julien Athonady et Nika Sandler, emploient le médium photographique comme une manière d’entrer au plus…
15 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les coups de cœur #489 : Julie Legrand et Kathleen Missud
© Julie Legrand
Les coups de cœur #489 : Julie Legrand et Kathleen Missud
Nos coups de cœur de la semaine, Julie Legrand et Kathleen Missud, ont toutes deux, au cours de leur parcours dans le 8e art, fait le…
22 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Explorez
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
© Melody Melamed
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
Inspirée par une utopie où tout ne serait qu'harmonie, Melody Melamed compose Shangri-La: The Book of Skin, un ouvrage où les peaux...
23 mai 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Malaga, 1966 © Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas