Qui sont les finalistes du concours photo du Festival de Hyères ?

30 janvier 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Qui sont les finalistes du concours photo du Festival de Hyères ?
© Basile Pelletier
© Clément Boudet, finaliste du concours photographie du Festival de Hyères 2024 / Courtesy of Festival de Hyères

Haut lieu de la création émergente dans les domaines de la mode, des accessoires et de la photographie, le Festival de Hyères se tiendra au mois d’octobre 2024, au sein de la célèbre villa Noailles. Fisheye vous dévoile dès maintenant les finalistes de cette prometteuse édition !

Du 10 au 13 octobre prochains, la villa Noailles accueillera, pour la 39e fois consécutive, le Festival international de mode, de photographie et d’accessoires, ainsi que les expositions des œuvres des finalistes des trois concours qu’il organise – celles-ci seront ouvertes au public jusqu’en janvier 2025. Dans ce lieu considéré depuis plus d’un siècle comme celui de l’avant-garde artistique, sera notamment donnée à voir l’exposition collective des dix finalistes du concours photographie du festival, sous la direction artistique de Magalie Guérin, accompagnée de Dylan Casasnovas.

Incontournable depuis sa création en 1986, le Festival de Hyères perpétue son soutien à la jeune création avec cette nouvelle édition. Plusieurs prix photo seront décernés à l’occasion de la manifestation : le Grand Prix du jury de la Photographie 7L, ainsi que le Prix de la photographie American Vintage. Sous la présidence de Coco Capitán, dont la pratique artistique se situe entre les beaux-arts et l’art commercial – et dont l’œuvre fut exposée à la Maison Européenne de la Photographie (MEP) en 2019, ce jury est composé, entre autres de : Simon Baker, directeur de la MEP, Thaddé Comar, Grand Prix du jury de la photographie 7L 2023 – qui est à l’origine de la couverture de notre dernier numéro – , Michael Famighetti, rédacteur en chef de magazine Aperture, ou encore Cécile Poimbœuf-Koizumi, cofondatrice de la maison d’édition Chose Commune.

Une mise en lumière de la photographie émergente

Lumière, à présent, sur les dix candidat·es en lice pour les deux prix de photographie, de sept nationalités différentes – de la Suisse au Brésil ! Parmi elleux, Laurence Kubski, dont l’œuvre est une exploration des interactions entre les humains et le monde animal dans diverses cultures. Pour Fisheye, elle était revenue sur l’une de ses séries, qui nous plonge dans l’histoire de ce curieux animal de compagnie qu’est, en Chine, le grillon. Kayla Connors et Nicolai Chau axent, quant à elleux, leur travail sur une photographie de mode sobre et élégante, tandis que Thomas Duffield se penche sur sa propre expérience intime et familiale. Le photographe allemand Abdulhamid Kircher, l’artiste népalais Arhant Shrestha, et Julie Bourges et Basile Pelletier, tous·tes deux français·es, sont également à compter parmi les heureux·ses finalistes du concours. Enfin, Igor Furtado célèbre à travers son œuvre la beauté de la communauté LGBTQ+ brésilienne, et les discriminations majeures dont ses membres font l’objet dans le pays.

© Laurence Kubski, finaliste du concours photographie du Festival de Hyères 2024 / Courtesy of Festival de Hyères
© Nicolai Chau, finaliste du concours photographie du Festival de Hyères 2024 / Courtesy of Festival de Hyères
© Julie Bourges, finaliste du concours photographie du Festival de Hyères 2024 / Courtesy of Festival de Hyères
© Basile Pelletier, finaliste du concours photographie du Festival de Hyères 2024 / Courtesy of Festival de Hyères

À lire aussi
Souvenirs d'une insurrection rêvée
Souvenirs d’une insurrection rêvée
Du Black bloc parisien, aux manifestations prodémocratie à Hong-kong, le photographe français Thaddé Comar mène une réflexion esthétisée…
20 novembre 2020   •  
Écrit par Finley Cutts
Découvrez les finalistes et le président du jury photo du Festival de Hyères !
Découvrez les finalistes et le président du jury photo du Festival de Hyères !
Le Festival international de Hyères a dévoilé les noms des finalistes et des membres du jury de sa 37e édition. Lumière sur Pierre…
01 février 2022   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Song Blues par Ella Bats : positives vibrations
© Ella Bats
Song Blues par Ella Bats : positives vibrations
Dans ­l’obscurité­ de ­la ­nuit,­ un ­être ­danse.­ La­ puissance­ de­ son­ élan,­ son ­infime tremblement­ et­ son souffle­ habillent­…
03 août 2023   •  
Écrit par Milena Ill
Les lauréates 2023 des Prix Les femmes s’exposent !
Les lauréates 2023 des Prix Les femmes s’exposent !
Le 10 juin dernier, le festival Les femmes s’exposent a révélé les noms des lauréates de ses deux prix : Natalya Saprunova et Kamila K…
12 juin 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Explorez
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill