Isabelle Vaillant : récits d’une construction intime

26 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Isabelle Vaillant : récits d’une construction intime
© Isabelle Vaillant
© Isabelle Vaillant

Jusqu’au 19 mai 2024, la photographe Isabelle Vaillant investit L’Enfant Sauvage, à Bruxelles, en proposant une exposition rétrospective. Trois séries sont présentées et toutes sont le fruit d’une réflexion sur le corps, l’intime et l’enfance.

L’espace photographique L’Enfant Sauvage, à Bruxelles, accueille une exposition d’Isabelle Vaillant jusqu’au 19 mai. C’est pendant le ON-OFF des Rencontres d’Arles que Pauline Caplet, fondatrice de la galerie, découvre le travail de la photographe : une rétrospective de vingt ans d’images qui prend la forme d’une projection, qui laisse défiler sous nos yeux l’étrangeté de la vie sous toutes ses formes. Ce fut un coup de cœur. La galerie bruxelloise a ainsi voulu inviter la photographe qui, à travers trois séries majeures, pose son regard sur les corps, l’enfance, l’isolement et la solitude, le rituel, les paysages âpres et désolés. Une quête personnelle au sein de tout ce qui constitue une construction intime. Le quotidien est toujours questionné et passé au crible. La photographie n’est que l’un des multiples moyens déployés par l’artiste pour mener cette recherche qu’elle a entamée en se servant des crayons, du fusain, d’encre, de stylos et de toute sorte de papiers.

© Pauline Vaillant

Une perception sensible du réel

Avec sa perception sensible du réel, Isabelle Vaillant parvient à en extraire l’essence, tantôt mystérieuse et étrange, tantôt poétique, lumineuse, voire ésotérique… Son approche est intuitive, animale, elle photographie comme elle respire sans se fixer de règles au préalable. Cette histoire qu’elle tisse, elle ne voit la lumière qu’après vingt ans de réflexion et d’accumulation de milliers de clichés. Les chapitres « révélateurs » de cet ouvrage visuel se déroulent, enfin, lors de cette exposition. En effet, la photographe n’a exhumé que récemment cette archive, renfermée pendant des années dans des boîtes, stockées sans chronologie aucune, « comme des fragments éclatés d’un miroir qu’il a fallu ré-assembler pour incliner la psyché afin qu’elle puisse réfléchir l’ombre diffuse d’un passé à la lumière du présent » , commente Gilou Le Gruiec, commissaire d’exposition. « L’appareil photographique viendra poursuivre cette quête et devient alors un outil de plus pour retranscrire son monde, pour faire la nique au temps qui passe, comme une possibilité de plus de transfigurer sa réalité. »

À lire aussi
Dolores Medel : sur les rivages de l'enfance
© Dolores Medel
Dolores Medel : sur les rivages de l’enfance
Dans Hacemos nuestro río, un projet à plusieurs voix, Dolores Medel nous offre un voyage onirique sur les berges du fleuve Papaloapa au…
04 octobre 2023   •  
Écrit par Ana Corderot
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Iris Millot : des contes intimes et politiques à la MEP
© Iris Millot
Iris Millot : des contes intimes et politiques à la MEP
Dans une exposition personnelle accueillie par le Studio de la MEP, Iris Millot dévoile sa série Le soleil passe à l’embranchement, qui…
08 mars 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Explorez
Dans l'œil d'Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d'Ardèche
© Anne-Laure Étienne, Cindy
Dans l’œil d’Anne-Laure Étienne : portrait flambant sous le soleil d’Ardèche
Cette semaine, plongée dans l’œil d'Anne-Laure Étienne, qui met son regard aiguisé et ses mises en scène colorées au service des arts...
10 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Kimbra Audrey met à nu le cancer du sein
© Kimbra Audrey
Kimbra Audrey met à nu le cancer du sein
Kimbra Audrey est une artiste américaine qui vit à Paris. Dans son regard, faire le portrait d'elle-même devient une manière de redéfinir...
07 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Lusted Men : un livre de photos érotiques d’hommes à paraître prochainement !
© Laura Lafon & Kacim Sonofawitch
Lusted Men : un livre de photos érotiques d’hommes à paraître prochainement !
Lancé en 2019, le collectif Lusted Men a récolté, en cinq ans, les images de plus de 800 photographes différent·es. Une collection...
06 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Coming out, nu masculin et désert de Namibie : dans la photothèque de Michael Oliver Love
La première photographie qui t’a marquée et pourquoi ? © Michael Oliver Love
Coming out, nu masculin et désert de Namibie : dans la photothèque de Michael Oliver Love
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
04 juin 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
How I Met Jiro : les marges d'Osaka révélées par Chloé Jafé
© Chloé Jafé
How I Met Jiro : les marges d’Osaka révélées par Chloé Jafé
Avec How I Met Jiro, livre édité conjointement par The(M) Editions et IBASHO, Chloé Jafé clôt une trilogie en trois chapitres qui conte...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
© Eudora Welty
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
Du 26 juin au 29 septembre le Pavillon Populaire de Montpellier exposera Eudora Welty et Gabriele Münter, deux femmes artistes majeures...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
© Campbell Addy
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
Jeune photographe à l'ascension fulgurante, Campbell Addy s'engage corps et âme pour offrir une visibilité aux personnes noires et queer...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
© Michael Young
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·es dans nos pages....
12 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas