Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant

21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
© Léna Maria

De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuit son exploration des sentiers féministes et libérateurs dans deux séries, La Voix du Feu et Fauve, à la recherche de l’expérience la plus juste.

Que la couleur explose, qu’une ligne – chemin de crête ou arête montagneuse – la découpe, que les feuillages des arbres, les pelages des bêtes, les os, les bois, la chaleur laiteuse d’un corps, le bleu, l’ocre et le vert, se mélangent. Que les photographies racontent le rythme interne, la song line (les itinéraires chantés des aborigènes australien·nes, ndlr), cachée et visuelle, d’un conte ou d’une épopée. Léna Maria poétise, au sens grec du terme. Elle recrée un monde en commençant par son paysage. « J’ai une connexion aux éléments, à la nature, très intense, l’impression d’avoir un dialogue permanent avec eux. Pour réaliser des images, je dois sentir le terrain, entrer au cœur de la topographie » résume-t-elle. Influencée par les écrits féministes, « Virginia Woolf, Marielle Macé, Chloé Delaume, Annie Ernaux, Monique Wittig et tant d’autres », la photographe cherche, à travers ses images, la juste manière de définir un sentier partagé avec ces femmes qui l’inspirent. Dans la continuité de La Voix du Feu qui revisitait le conte d’Eurydice avec une perspective féministe, Fauve est construite autour de la figure de Kali, déesse hindoue rattachée à la destruction, mais ici, symbole du renouveau et d’affranchissement. En témoignent les fruits écrasés et sanglants, les mâchoires blanchies qui disent les destructions nécessaires aux genèses. L’occasion, aussi, de photographier des femmes connectées au vivant – corps à demi-immergés, ou dos trempés de gouttes – au cœur d’une nouvelle mythologie et des paysages qu’elle dessine. « Dans ces deux séries, il s’agit d’histoires de celles qui refusent de s’enfermer. Elles agissent avec l’intention puissante et la force vive d’aller vers quelque chose qui leur ressemble », conclut Léna Maria.  

À lire aussi
Les envolées telluriques de Léna Maria
Les envolées telluriques de Léna Maria
À travers sa pratique photographique, Léna Maria fait de la nature un espace poreux, où s’immiscent songes, croyances et…
29 décembre 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Flashs et paysages : les mondes mystiques d'lnka&Niclas
Family Portrait © Inka&Niclas
Flashs et paysages : les mondes mystiques d’lnka&Niclas
Des vagues et des palmiers rose-orangé, des silhouettes incandescentes, des flashs de lumières surnaturels dans des paysages grandioses….
24 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Explorez
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
© Joachim Haslinger, Tribute to Egon Schiele, 2022 courtesy www.atelierjungwirth.com
Les images de la semaine du 01.07.24 au 07.07.24 : cap sur Arles !
C’est l’heure du récap‘ ! Cette semaine, Fisheye se plonge dans la 55e édition des Rencontres d'Arles et revient sur quelques-unes de ses...
07 juillet 2024   •  
Écrit par Milena Ill
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d'Uraguchi Kusukazu
© Uraguchi Kusukazu. Au large, 1974. Avec l’aimable autorisation d’Uraguchi Nozomu.
La vitalité des ama se diffuse dans le langage visuel d’Uraguchi Kusukazu
Des photographies inédites de la monumentale archive d’Uraguchi Kusukazu prennent vie aux Rencontres d’Arles. Le photographe japonais a...
04 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Wagon-bar : les grandes lignes de la restauration ferroviaire
Petite restauration servie au bar Corail, 1985. © Fonds de dotation Orient Express
Wagon-bar : les grandes lignes de la restauration ferroviaire
Historien des chemins de fer et spécialiste du patrimoine ferroviaire et industriel, Arthur Mettetal présente Wagon-bar aux Rencontres...
03 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
© Damien Krisl
Les images de la semaine du 08.07.24 au 14.07.24 : visions du futur
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes de Fisheye sondent le futur en interrogeant le temps présent.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin