La sélection Instagram #456 : lumières extatiques

28 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram

Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu’elle fasse émerger une dimension fantastique à un simple paysage, qu’elle façonne une aura mystique à partir d’une scène ordinaire ou qu’elle rende radieux un visage triste, la lumière déploie toute son ampleur à travers les œuvres de ces quelques artistes.

@georgiana_feidi

Dans le monde de Georgiana Feidi, il fait souvent nuit. Mais jamais celle-ci n’est noire. Ses photographies sont une rencontre entre une flore luisante et des visages chromatiques qui brillent face à l’éclat de la lune. Des ovnis dansent à l’horizon, laissant derrière eux des traînées chatoyantes, et les silhouettes éblouissent la rétine. 

© Georgiana Feidi / Instagram
© Georgiana Feidi / Instagram

@truminskii

Installé à Paris, Yohann Truminski pratique une photographie transgressive, placée sous le signe de l’insolence et de l’insoumission. Sobre et esthétique, son art – en particulier son Conte de la non-binarité – est tout entier tourné vers l’autre et sa mise en valeur. En particulier lorsque celui-ci exprime, à travers son corps, une forme de marginalité.

© Yohann Truminski / Instagram
© Yohann Truminski / Instagram

@amberlauderphoto

Amber Lauder expérimente. L’artiste installée en Pennsylvanie joue avec les techniques photographiques analogues pour produire l’éclat envoûtant présent sur ses images. Les couleurs vives dessinent des paysages pétillants. Au milieu de la nature, viennent parfois se nicher quelques sculptures contemporaines, témoignages de la présence humaine.

© Amber Lauder / Instagram
© Amber Lauder / Instagram

@amen.three

Un coup de baguette magique et Thomas Amen nous transporte dans un univers féerique, où le grain crépite, et les feux d’artifices jaillissent dans le ciel. Ses paysages, semblables à des peintures, invoquent le rêve, et font naître le doute. Où commence l’imaginaire et où s’arrête le réel ? Peut-être là où scintille la lumière.

© Thomas Amen / Instagram
© Thomas Amen / Instagram

@nicoladelorme

Après des études de philosophie et d’histoire de l’art, Nicola Delorme transforme une thèse de sociologie en un projet artistique employant la photographie comme médium. Depuis, il imagine des portraits inspirés de l’Antiquité grecque et romaine, empreints d’un grain prononcé et privilégiant l’aura des couleurs et des formes géométriques à la netteté visuelle – une manière de créer des figures mystiques et atemporelles, qui brillent par leur seule majesté.

© Nicola Delorme / Instagram
© Nicola Delorme / Instagram
À lire aussi
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du…
20 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
© Nicolas Hermann
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
C’est en pleine nuit que Nicolas Hermann trouve l’inspiration. Dans la pénombre, le photographe français compose des récits mystiques…
10 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Explorez
The Unmovable Mover : l'usine imaginaire d'Alessandra Leta
© Alessandra Leta
The Unmovable Mover : l’usine imaginaire d’Alessandra Leta
L’artiste italienne Alessandra Leta construit une fiction en fragments, qui prend pour contexte une usine imaginaire de pièces détachées...
12 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tatiana Lopez : s'approprier son histoire à coups d'aiguille
© Tatiana Lopez
Tatiana Lopez : s’approprier son histoire à coups d’aiguille
La délicate broderie qui s’esquisse sur les polaroids de Tatiana Lopez narre l’histoire de minorités. Les récits de femmes et de...
05 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Participez à nos lectures de portfolio sur le thème des fiertés !
© Michael Oliver Love
Participez à nos lectures de portfolio sur le thème des fiertés !
Dans le prolongement de notre dernier numéro – dédié aux fiertés – Fisheye organise des lectures de portfolio le 13 juin 2024....
04 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Here, In Absence : les contemplations en musique de Mikael Siirilä
© Mikael Siirilä
Here, In Absence : les contemplations en musique de Mikael Siirilä
Dans Here, In Absence, Mikael Siirilä donne une nouvelle vie à des photographies que nous vous avions déjà présentées il y a quelques...
31 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
How I Met Jiro : les marges d'Osaka révélées par Chloé Jafé
© Chloé Jafé
How I Met Jiro : les marges d’Osaka révélées par Chloé Jafé
Avec How I Met Jiro, livre édité conjointement par The(M) Editions et IBASHO, Chloé Jafé clôt une trilogie en trois chapitres qui conte...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
© Eudora Welty
Au début de la photographie : des femmes pionnières au Pavillon Populaire
Du 26 juin au 29 septembre le Pavillon Populaire de Montpellier exposera Eudora Welty et Gabriele Münter, deux femmes artistes majeures...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
© Campbell Addy
Campbell Addy : quand la nuance reprend ses droits
Jeune photographe à l'ascension fulgurante, Campbell Addy s'engage corps et âme pour offrir une visibilité aux personnes noires et queer...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
© Michael Young
Focus : la communauté LGBTQIA+ donne de la voix
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·es dans nos pages....
12 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas